Sears, Roebuck and Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sears (homonymie) et Roebuck.
Sears, Roebuck and Company
logo de Sears, Roebuck and Company
illustration de Sears, Roebuck and Company

Création 1886 (Chicago, Illinois, États-Unis)
Fondateurs Richard Warren Sears et Alvah Curtis Roebuck (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « Where It Begins, "Don't just give a gift, Grant a Wish" »(2007 Holiday Slogan)
Siège social Drapeau : États-Unis Hoffman Estates, Illinois
Direction "Eddie" Lampert (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce de détail
Produits Vêtements, souliers, couvertures, fournitures, bijouterie, produits de beauté, outils, électroniques, articles de ménage et appareils ménager.
Société mère Sears Holding Corporation
Site web www.sears.com

Chiffre d’affaires 23,6 milliards USD

Sears, Roebuck and Company est un groupe de distribution américain fondé par Richard Warren Sears et Alvah Roebuck vers la fin du XIXe siècle. L'entreprise distribue ses produits au Canada et en Amérique sous le nom Sears Canada et au Mexique sous le nom Sears Mexico. Depuis ses débuts, l'entreprise a grandi et est devenue le plus gros commerce de détail aux États-Unis vers le milieu du XXe siècle, et ses catalogues devinrent célèbres. La compétition et les changements démographiques de ses clients ont constituée un défi de taille pour l'entreprise après la Seconde Guerre mondiale, alors que ses bases rurales et urbaines se sont évaporées et que les marchés en banlieue devenaient de plus en plus populaires. La popularité du catalogue dégringola. Sears a fusionné avec Kmart vers le début de l'année 2005, créant ainsi la Sears Holdings Corporation.

Le plus grand magasin Sears au monde, géré par Sears Canada (en) et d'une superficie de 75 981 m2, se situe à Toronto, dans le Eaton Centre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Filiale[modifier | modifier le code]

Sears Canada[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, Sears s'associe avec la chaîne de magasin canadien Simpsons & exploiteront les magasins conjointement sous le nom de Simpsons-Sears[1] jusqu'en 1972 où elle utilisera seulement Sears. En 1978, Simpsons Limited et Simpsons-Sears avait comme plan de fusionner et faire de Sears, Roebuck son principal actionnaire. Alors en attente de l'approbation de l'Agence d'examen des investisseurs étrangers, la Compagnie de la Baie d'Hudson fait une contre-offre et acquit Simpsons Limited. Les actions de Simpsons dans Simpsons-Sears rachetés par La Baie sont finalement vendues à Sears, Roebuck. En 1984, l'entreprise la rebaptise Sears Canada Inc. pour refléter son indépendance[2].

En 2017, la filiale annonce la fermeture de ses 130 magasins à travers le pays[3] et une liquidation de ses produits jusqu'en janvier 2018[4].

Sears Mexico[modifier | modifier le code]

La filiale mexicaine sous le nom de Sears Roebuck de México

Le premier Sears au Mexique ouvre ses porte en 1947 révolutionnant les systèmes traditionnels de commercialisation et d'exposition massive de marchandises, établissant des politiques de prix fixes et compétitives, au lieu de mettre en œuvre le système de négociation traditionnel. . En 1997, Sears Holdings et Grupo Carso forment une alliance stratégique qui permet à ce dernier de contrôler 85% jusqu'en contrôler 100% en 2007.

La Sears Tower[modifier | modifier le code]

Sears, Roebuck and Company a commandé la Willis Tower (ex Sears), achevée en 1974. Cet édifice, situé à Chicago, est le deuxième plus haut immeuble du continent américain et de l'hémisphère ouest. Depuis 2009, il n'appartient plus à Sears.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « HBC Heritage — Robert Simpson Company », sur www.patrimoinehbc.ca (consulté le 20 novembre 2017)
  2. Christian Cassidy, « Sears' lasting impact », Winnipeg Free Press,‎ (lire en ligne)
  3. Pierre Couture, « C’est la fin pour Sears », Le Journal de Québec, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  4. (en) « ‘I’m sad that Sears is closing, but that’s besides the point’: Bargain hunters not impressed as final sale begins », Financial Post,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]