Hoffman Estates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hoffman Estates
Hoffman Estates
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Illinois Illinois
Comtés Cook, Kane
Maire William D. McLeod
Démographie
Population 53 145 hab. (2007)
Densité 1 032 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 03′ 30″ nord, 88° 08′ 10″ ouest
Superficie 5 150 ha = 51,5 km2
Divers
Municipalité depuis 1959
Localisation
Localisation de Hoffman Estates
Carte des comtés de Cook, Kane.
Géolocalisation sur la carte : Illinois
Voir sur la carte topographique de l'Illinois
City locator 14.svg
Hoffman Estates
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Hoffman Estates
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Hoffman Estates
Liens
Site web hoffmanestates

Hoffman Estates est un village situé en banlieue nord-ouest de Chicago dans le Nord-Est de l'État de l'Illinois, à cheval sur les comtés de Cook et de Kane aux États-Unis. La population du village était de 53 145 habitants en 2007 selon le Bureau du recensement des États-Unis. Elle a connu une importante croissance dans les années 1990, sur le modèle de développement urbain des edge cities.

Le village de Hoffman Estates est le siège de la chaîne de magasins de prêt-à-porter Claire's et de la société de développement de jeux High Voltage Software.

Entre 1992 et la fin des années 2010, la Sears Holdings Corporation y possédait un immense campus pour son siège social. Cette implantation, négociée dans un partenariat public-privé à condition que les revenus fiscaux générés servent avant tout à construire les infrastructures nécessaires au fonctionnement du campus, n'aurait au bout du compte pas eu d'effets positifs sur les finances publiques locales, voire que l'implantation du campus aurait finalement été un investissement à perte pour la municipalité.[1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Bernstein, « The Sears Headquarters Deal Cost Taxpayers $500 Million. 30 Years Later, There’s Little to Show for It. », sur ProPublica, (consulté le )