Sarah Schlitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sarah Schlitz
Illustration.
Fonctions
Secrétaire d'État belge à l’Égalité des genres, l'Égalité des chances et à la Diversité
En fonction depuis le
(2 ans, 4 mois et 3 jours)
Monarque Philippe
Premier ministre Alexander De Croo
Gouvernement De Croo
Prédécesseur Nathalie Muylle (Égalité des chances)
Députée fédérale à la Chambre des représentants

(1 an, 11 mois et 13 jours)
Réélection 26 mai 2019
Circonscription Province de Liège
Législature 54e et 55e
Prédécesseur Muriel Gerkens
Biographie
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Liège (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Ecolo
Famille Henri Schlitz (grand-père)
Diplômée de Université de Liège

Sarah Schlitz, née le à Liège, est une femme politique belge, membre du parti écologiste Ecolo.

Entre et , elle est conseillère communale pour le parti Ecolo à la ville de Liège. Entre et , elle est conseillère communale au sein du mouvement Vert Ardent[1].

De 2015 à 2018, elle travaille comme chargée de mission chez Inter-Environnement Wallonie.

Elle est députée fédérale à la Chambre des représentants, chargée des sujets des droits des femmes, de la mobilité et du climat, du au .

Le , elle est nommée secrétaire d'État belge à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité[2].

En 2021, Sarah Schlitz provoque une polémique sur fond d’identité religieuse qui fait trembler le gouvernement De Croo[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sarah Schlitz est née dans une famille habituée à la politique, étant la petite fille d'Henri Schlitz.

Parcours scolaire et professionnel[modifier | modifier le code]

Elle est diplômée d'un master en sciences politiques et d'un master complémentaire en urbanisme et aménagement du territoire[4],[5] à l'Université de Liège.

De 2015 à 2019, elle a travaillé comme chargée de mission chez Inter-Environnement Wallonie et a co-présidé à ce titre la Coalition Climat[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Entre et , elle est conseillère communale pour le parti Ecolo à la ville de Liège. Entre et , elle est conseillère communale de la liste Vert Ardent[1].

Elle est suppléante aux élections à la Chambre en 2014, à l'âge de 27 ans.

Elle devient députée le [6] en remplacement de Muriel Gerkens, démissionnaire[7],[4]. Lors des élections fédérales du , elle occupe alors la tête de liste. Élue députée fédérale avec 17 728 voix[7], elle fait le deuxième meilleur score du parti Ecolo et le quatrième meilleur score de la Province, tous partis confondus.

Son parti la présente comme « militante cycliste et féministe », « révoltée par les injustices »[5],[8].

Femme de gauche, elle est engagée pour la justice sociale et environnementale, participe à des collectifs féministes, milite pour une mobilité douce et lutte pour les droits des personnes « sans papiers »[5].

Le , elle devient secrétaire d'État à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité au sein du gouvernement De Croo[9]. C'est la première fois en Belgique qu'un secrétariat d'État porte ce titre. Elle est notamment rejointe dans son cabinet par Hafida Bachir, militante féministe, ex-secrétaire politique du mouvement Vie Féminine[10],[11].

En novembre 2020, elle participe à une manifestation contre les violences faites aux femmes, organisée de manière décentralisée afin de ne pas engendrer de risques sanitaires. Des journaux rapportent qu'elle risque d'être verbalisée, la manifestation ayant été interdite par les autorités en raison du confinement[12],[13].

Elle déclare vouloir lutter contre les violences que subissent les enfants intersexes[14].

Autre grand projet de son mandat, la lutte contre la violence et la haine sur les réseaux sociaux. Sarah Schlitz, en collaboration avec le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, déclarait dans un débat télévisé[15] s'engager à mieux lutter contre ce genre de violence raciste, homophobe ou sexiste sur les réseaux sociaux en réformant l'article 150 de la Constitution belge[16]. Elle rejoint donc sur ce point Unia, qui mène ce combat depuis déjà plusieurs années et le rappelait en juin 2021[17].

Au début de l'été 2021, Sarah Schlitz, par une décision – la nomination d'Ihsane Haouach, femme voilée au profil militant, – a fait trembler la majorité fédérale.
À la tête d'un département qui ne lui offre pourtant que peu de pouvoir, la secrétaire d'État a le doigt sur plusieurs lignes de fracture de la société, où les valeurs s'entrechoquent, chacun ayant un avis sur ce que doit être l'égalité entre les hommes et les femmes ou sur l'ampleur de la place à réserver aux minorités, et à quel prix. L'un de ses collègues au sein du gouvernement De Croo estime que Sarah Schlitz n'avait pas anticipé les difficultés potentielles de cette décision[18].

Elle est la petite-fille de l'ancien bourgmestre de Liège Henri Schlitz.

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

  • Du 10/2012 au 05/2019 : conseillère communale de Liège,
  • Du 18/10/2018 au 01/10/2020 : députée au Parlement fédéral,
  • Depuis le 01/10/2020 : Secrétaire d’État à l’Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b DH Les Sports+, « Sarah Schlitz (Ecolo) dit au revoir à Liège ! », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  2. « Les nouveaux ministres du nouveau gouvernement belge ont prêté serment ce matin chez le Roi: voici leurs noms et fonctions », sur RTBF Info, (consulté le )
  3. Frédéric Chardon, « Sarah Schlitz, une secrétaire d’État si peu discrète », sur La Libre.be (consulté le )
  4. a et b « Elections 2018: Sarah Schlitz remplace Muriel Gerkens à la Chambre », RTBF,‎ (lire en ligne)
  5. a b c et d La Libre.be, « Sarah Schlitz, une jeune députée liégeoise et combative entre au gouvernement », sur LaLibre.be, (consulté le )
  6. Baptiste Lambert, « On a suivi les premiers pas de Sarah Schlitz (Ecolo) à la Chambre: macho l’assemblée? », sur Newsmonkey.be, (consulté le )
  7. a et b « Chambre: la vague verte et PTBiste se confirme en province de Liège », Vivreici,‎ (lire en ligne)
  8. Belga, « Gouvernement De Croo: qui est Sarah Schlitz, secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances et des genres? », RTBF- Info,‎ (lire en ligne)
  9. « Les nouveaux ministres du nouveau gouvernement belge prêtent serment ce matin chez le Roi: voici leurs noms et fonctions », sur RTBF Info, (consulté le )
  10. « Sarah Schlitz, secrétaire d’État à l’Égalité des chances: «Une société plus inclusive est bénéfique pour tout le monde» », sur Le Soir Plus, (consulté le )
  11. « Sarah Schlitz, secrétaire d’État à l’Égalité des chances: «Une société plus inclusive est bénéfique pour tout le monde» », sur Le Soir Plus, (consulté le )
  12. « La secrétaire d’État Sarah Schlitz et le député Raoul Hedebouw identifiés par la police lors d’une manif non autorisée à Liège », sur www.lavenir.net (consulté le )
  13. « Les politiciens liégeois Sarah Schlitz et Raoul Hedebouw #risquent d’être verbalisés pour avoir manifesté dimanche », sur TodayInLiege, (consulté le )
  14. « Le Parlement fédéral prend la situation des mineurs intersexués à bras-le-corps », sur RTBF Info, (consulté le )
  15. « QR le débat : le cyberharcèlement, un fléau qui nous dépasse », sur RTBF TV, (consulté le )
  16. Par Hélène Delforge et Mercredi 12 mai 2021-17:30 Temps de lecture : 0 minutes, « Deux ministres face au docu #SalePute », sur Moustique.be (consulté le )
  17. « Carte blanche: poursuivre les discours de haine, c’est tout simplement logique », sur Le Soir Plus, (consulté le )
  18. Frédéric Chardon, « Une secrétaire d’État si peu discrète », sur La Libre Belgique du 9 août 2021 ; pages 4 et 5 (consulté le )

Article connexe[modifier | modifier le code]