Christelle Taraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christelle Taraud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité

Christelle Taraud est une historienne et féministe. Elle est « spécialiste de l’histoire contemporaine du Maghreb »[1] de l'histoire des femmes, du genre et des sexualités en contexte colonial.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christelle Taraud enseigne dans les programmes parisiens de Columbia University, de New York University, et de CUPA[réf. nécessaire]. Depuis 2008, elle est membre du Centre d'Histoire du XIXe siècle (Paris I/Paris IV)[2]. Son livre La prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc (1830-1962)[3] a reçu en 2004, le « Alf Andrew Heggoy Book Prize » de la Société d'histoire coloniale française (French Colonial Historical Society)[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « Amour interdit ». Prostitution, marginalité et colonialisme. Maghreb 1830-1962, Paris, Payot, collection « Petite Bibliothèque Payot », 2012[5].
  • La Colonisation, Paris, Le Cavalier Bleu, Collection « Les Idées Reçues », 2008.
  • Mauresques. Femmes orientales dans la photographie coloniale (1860-1910), Paris, Albin Michel, 2003[6].
  • La prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc (1830-1962), Paris, Payot, 2003 et 2009[7].
  • Idées reçues sur la colonisation. La France et le monde : XVIe-XXIe siècles, Paris, Le Cavalier bleu, 2018.

Préface d’ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Préface des livres de Guillaume Apollinaire, Les Exploits d’un jeune don juan et Les Onze Mille verges ou les amours d’un Hospodar, Paris, Payot, collection « Petite Bibliothèque Payot », 2013.
  • Préface du livre de Germaine Aziz, Les chambres closes, Paris, Nouveau Monde, 2007.

Direction d’ouvrage collectif[modifier | modifier le code]

  • Avec Amaury Lorin, Nouvelle histoire des colonisations européennes, XIXe et XXe siècles, préface de Catherine Coquery-Vidrovitch, Paris, PUF, collection « Le Nœud gordien », 2013.
  • Avec Catherine Deschamps et Laurent Gaissad, Hétéros. Discours, lieux, pratiques, introduction d’Alain Corbin et conclusion d’Eric Fassin, Paris, EPEL, 2009.
  • Les féminismes en questions. Eléments pour une cartographie, Entretiens avec Christine Bard, Marie Hélène Bourcier, Christine Delphy, Eric Fassin, Françoise Gaspard, Nacira Guénif Souilamas, Marcela Iacub, Paris, Amsterdam, 2005.
  • Sexe, race & colonies. La domination des corps du XVe siècle à nos jours[8], avec Nicolas Bancel, Pascal Blanchard (historien), Gilles Boëtsch et Dominic Thomas, Paris, La Découverte, 2018.

Ouvrage collectif[modifier | modifier le code]

  • De la séduction – Cartes postales de la Belle Époque et des Années Folles, Paris, Bleu Autour, 2016.
  • Avec Jean-Michel Belorgey et Leïla Sebbar, Femmes d’Afrique du Nord. Cartes postales (1885-1930), Paris, Bleu Autour, 2006 et 2011.

Article dans ouvrage collectif[modifier | modifier le code]

  • « Colonial Regulationist Prostitution in the Maghreb and the Struggle for Abolition », dans Jean-Michel Chaumont, Paul Servais et Magaly Rodriguez (dir.), League of Nations 1927 Report, New York, United Nations Publications Office, 2016.
  • « Généro, clase y raza en un contexto colonial y poscolonial: un acercamiento a traves de la sexualidad mixta », dans Camila Pastor, G. Conde, y M. Tawil (eds.), Mundos Árabes en Movimiento: Historia del Presente, México, CIDE/El Colegio de México, 2016, p.239-259.
  • « Virility in the Colonial Context from the Late Eighteenth to the Twentieth Century », in Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine and Georges Vigarello (Eds.), A History of Virility, New York, Columbia University Press, 2016 p.325-345.
  • « Le réglementarisme colonial : une bio-politique de classe, de genre et de race ? », dans Martine Spensky (dir.), Le contrôle du corps des femmes dans les empires coloniaux. Empires, genre et bio-politiques, Paris, Karthala, 2015, p.135-155.
  • « Femmes « indigènes » sur étriers : discours hygiéniste et violence photographique dans le Maroc colonial des années 1930 », dans Jean-Louis Guereña (dir.), Sexualités occidentales (XVIIIe-XXIe siècles), Tours, PUFR, 2014, p.407-430.
  • « De la violence des femmes et des icônes féminines de la guerre d’Algérie ? », dans Armelle Mabon (dir.), L'engagement à travers la vie de Germaine Tillion, Paris, Riveneuve, 2013, p.83-95.
  • « La réglementation de la prostitution, instrument de domination raciale », dans Abderrahmane Bouchene, Jean-Pierre Peyroulou, Ouarda Tengour et Sylvie Thenault (dir.), Histoire de l’Algérie coloniale, 1830-1962, Paris/Alger, La Découverte/Barzakh, 2012, p.416-418.
  • « La virilité en situation coloniale, de la fin du XVIIIe siècle à la Grande Guerre », dans Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello (dir.), Histoire de la virilité XIXe siècle/Première guerre mondiale, tome 2, Paris, Le Seuil, 2011, pp.331-347 ; et « Virilités coloniales et post-coloniales », dans Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello (dir.), Histoire de la virilité XXe/XXIe siècles, tome 3, Paris, Le Seuil, 2011, p.377-400.
  • « Genre, classe et « race » en contexte colonial et post-colonial : une approche par la mixité sexuelle », Pascale Bonnemère et Irène Théry (dir), Ce que le genre fait aux personnes, Editions de l’EHESS, collection « Enquête », 2008, p.157-171.
  • « Les femmes marocaines au sortir du Protectorat : entre tradition et émancipation», Mohammed Kenbib (dir), Actes du colloque international Du Protectorat à l'indépendance. Problématique du temps présent, Rabat, Editions de l'Université Mohammed V, 2007, p.115-125.
  • « Prostitution, violence et justice au Maghreb à l’époque coloniale (1830-1960) », Christine Bard, Frédéric Chauvaud, Michelle Perrot, Jacques Guy Petit (dir), Femmes et justice pénale XIXe-XXe siècles, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p.55-65.

Article dans catalogue d’exposition[modifier | modifier le code]

  • « La prostitution coloniale au XIXe siècle », dans Gabrielle Houbre, Marie Robert et Isolde Pludermacher (dir.) Ouvrage accompagnant l’exposition Splendeur et Misère. Images de la prostitution 1850-1910, Paris, Editions du Musée d’Orsay/Flammarion, 2015, p.33-41.
  • « Une féminité orientale érotique et exotique en suspension », dans Nathalie Bondil (dir.), catalogue de l’exposition Benjamin-Constant. Merveilles et Mirages de l’Orientalisme, Paris, Toulouse et Montréal, Hazan, Musée des Augustins, Musée des Beaux-Arts de Montréal, 2014, p.213-222 ; « Painting The Erotic and Exotic Oriental Feminine in Quiescence », dans Nathalie Bondil (dir.), Benjamin-Constant. Marvels and Mirages of Orientalism, New Haven and London, Yale University Press, 2014, p.213-222.
  • « Le rêve masculin de femmes dominées et soumises » dans Driss El Yazami, Yvan Gastaut et Naïma Yahi (dir.), catalogue de l’exposition Générations. Un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France, Paris, Gallimard/Génériques CNHI, 2009, p.63-68.

Direction de numéro de revue[modifier | modifier le code]

  • Avec Sylvie Chaperon, Emmanuelle Retaillaud-Bajac, et Régis Revenin, « Eros parisien : Paris, ville de l’amour & du sexe, du XVIIIe siècle à l’aube des années 1980 », Genre, sexualité & société n°10, Automne 2013.
  • Avec Ryme Seferdjeli, « Algérie », Genre & Colonisation/Gender & Colonization n°1, Paris, NYU en France, Printemps 2013.
  • Avec Sylvie Chaperon, « Homosexualités européennes : XIXe et XXe siècles», Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique, n°119, Paris, Avril-Juin 2012.
  • Avec Nicole Beaurain, Larry Portis, et Christiane Passevant, « Le cinéma populaire et ses idéologies», L’Homme et la société n°154, Paris, L’Harmattan, Octobre-Décembre 2004.
  • Avec Christine Bard, « Prostituées », Clio. Histoire, Femmes et Société n° 17, Toulouse, PUM, Printemps 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.asile.org/meyssan, « Christelle Taraud », sur www.bibliomonde.com (consulté le 4 décembre 2018)
  2. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Marc-Olivier Lagadic, « Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne: TARAUD Christelle », sur www.pantheonsorbonne.fr (consulté le 4 décembre 2018).
  3. Taraud, Christelle, 19.-, La prostitution coloniale : Algérie, Tunisie, Maroc : 1830-1962, Payot, (ISBN 2228897051 et 9782228897051, OCLC 417190533, lire en ligne).
  4. « Alf Andrew Heggoy Book Prize Winners », sur www.goodreads.com (consulté le 4 décembre 2018).
  5. Taraud, Christelle., Amour interdit : marginalité, prostitution, colonialisme : Maghreb, 1830-1962, Éd. Payot & Rivages, impr. 2012 (ISBN 9782228908153 et 2228908150, OCLC 816663227, lire en ligne)
  6. Taraud, Christelle., Mauresques : femmes orientales dans la photographie coloniale 1860-1910, A. Michel, (ISBN 2226140743 et 9782226140746, OCLC 53229780, lire en ligne)
  7. Taraud, Christelle, 19.-, La prostitution coloniale : Algérie, Tunisie, Maroc : 1830-1962, Payot, (ISBN 2228897051 et 9782228897051, OCLC 417190533, lire en ligne)
  8. Blanchard, Pascal,, Bancel, Nicolas,, Boëtsch, Gilles, et Taraud, Christelle,, Sexe, race & colonies (ISBN 9782348036002 et 2348036002, OCLC 1057379724, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]