Sandrine Treiner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sandrine Treiner
Sandrine Treiner Forum France Culture Histoire 2015.JPG

Sandrine Treiner lors du forum « L’année vue par l'histoire » organisée par France Culture le 25 avril 2015

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Sandrine Treiner, née en 1964, est une journaliste et écrivaine française. Elle devient la directrice de France Culture en août 2015, succédant à Olivier Poivre d'Arvor[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Sandrine Treiner est diplômée d'études approfondies d'histoire du temps présent à l'Institut d'études politiques de Paris (1987)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1986, elle commence sa carrière professionnelle au journal Le Monde au service littéraire et supplément radio-télévision.

De 1998 à 2008, Sandrine Treiner intègre France 3 comme rédactrice en chef et coproductrice de l’émission Un livre, un jour, présentée par Olivier Barrot. De 2006 à 2009, elle est aussi conseillère éditoriale et rédactrice en chef-adjointe de l’émission quotidienne Ce soir ou jamais animée par Frédéric Taddeï.

En 2009, Sandrine Treiner rejoint France 24 en qualité de rédactrice en chef des magazines de la culture, des grands entretiens et des débats. En parallèle, elle collabore à l’émission Le Cercle Littéraire sur Canal+ Cinéma.

En , elle rejoint France Culture comme chroniqueuse pour la littérature et le cinéma à La grande table, l’émission de Caroline Broué et Hervé Gardette, avant d’être recommandée au poste de conseillère de programmes de la chaîne en [3]. En , elle devient directrice-adjointe de France Culture chargée de l'éditorial[4].

En juillet 2015, elle assure l'intérim à la tête de France Culture après le départ d'Olivier Poivre d'Arvor, avant d'être nommée directrice en titre le 25 août et de prendre ses fonctions le 1er septembre[5].

Ouvrages et documentaires[modifier | modifier le code]

Sandrine Treiner publie en 2013 L’Idée d’une tombe sans nom aux Editions Grasset[6].

Elle est l’auteur de plusieurs autres ouvrages, comme La saga Servan-Schreiber (Le Seuil – 1993), La pilule, et après ? Deux générations face au contrôle des naissances (Éditions Stock – 1996), le Livre noir de la condition des femmes (coordination et coauteur, avec Christine Ockrent (XO – 2006), et de plusieurs anthologies littéraires, Le Goût d’Odessa, Le Goût de l’Amour et Le Goût de l’Amitié (Mercure de France – 2005, 2008, 2010).

Sandrine Treiner est aussi l'auteur de plusieurs documentaires culturels pour la télévision. Elle écrit et réalise en 2002 un moyen-métrage de cinéma adapté d’Inconnu à cette adresse, de Kathrine Kressmann Taylor, diffusé sur France 3[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]