Sandra Boëlle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sandra Boëlle
Illustration.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(1 an et 18 jours)
Élection 18 juin 2017 (suppléante)
Circonscription 14e de Paris
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LR
Prédécesseur Claude Goasguen
Conseillère de Paris
En fonction depuis le
(11 mois et 18 jours)
Élection 28 juin 2020
Circonscription 16e arrondissement
Conseillère du 16e arrondissement de Paris
En fonction depuis le
(7 ans, 2 mois et 2 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Maire Claude Goasguen
Danièle Giazzi
Biographie
Nom de naissance Sandrine Bachy
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Neuilly-sur-Seine (France)
Nationalité Française
Parti politique UMP
LR

Sandra Boëlle, née Sandrine Bachy le à Neuilly-sur-Seine (Seine), est une femme politique française. Membre du parti Les Républicains, elle devient députée de Paris en 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Parmi ses ancêtres, Sandra Boëlle compte Charles Bachy (1898-1918), sous-lieutenant du 6e régiment du génie, chevalier de la Légion d'honneur, décoré de la croix de guerre 1914-1918, mort au combat le à Savigny-sur-Aisne[1].

Elle est mariée à Bruno Boëlle, cadre bancaire, et a quatre enfants.

Élue locale[modifier | modifier le code]

Sandra Boëlle est élue conseillère du 16e arrondissement de Paris aux élections municipales de 2014 sur la liste du maire sortant Claude Goasguen. Elle devient adjointe au maire, chargée de la famille et de la petite enfance[2], et membre du groupe Les Républicains au sein du conseil d'arrondissement[3].

Elle est candidate en huitième position sur la liste de la majorité sortante aux élections municipales de 2020, qui l'emporte au second tour avec 76,2 % des voix[4]. Elle est élue conseillère de Paris à l'issue du scrutin.

Députée[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives de 2017, dans la 14e circonscription de Paris, elle est la suppléante du candidat et député sortant Claude Goasguen, qui est réélu. Elle devient députée le en remplacement de ce dernier[5], décédé des suites de la Covid-19[6]. Siégeant d'office chez les non-inscrits à son arrivée à l'Assemblée nationale[7], elle rejoint quelques jours plus tard le groupe Les Républicains[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]