Sam Shields

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sam Shields
Description de cette image, également commentée ci-après
Sam Shields en 2011
Nom complet Samuel George Shields III
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
à Sarasota, Floride
Taille 1,80 m (5 11)
Poids 81 kg (178 lb)
Numéro 37
Position Cornerback
Carrière universitaire ou amateur
2006-2009 Hurricanes de Miami

Carrière professionnelle
2018- Rams de Los Angeles
2010-2017 Packers de Green Bay
Super Bowl XLV
Pro Bowl 2014
Carrière pro. Depuis 2010

(en) Statistiques sur NFL.com

Samuel George Shields III (né le à Sarasota), plus connu sous le nom de Sam Shields, est un joueur de football américain évoluant au poste de cornerback.

Il se présente à la Draft 2010 de la NFL mais alors qu'il est pressenti comme un potentiel sélectionné de 7e tour, il est arrêté pour possession de marijuana et n'est finalement pas sélectionné. Il est néanmoins engagé au salaire minimum comme joueur non drafté par la franchise de Packers de Green Bay[1],[2]. Il y joue pendant sept saisons et est libéré le 8 février 2017. Il reste cependant sans équipe pendant la saison 2017 pour se rétablir complètement d'une commotion cérébrale[3],[4].

Le 8 mars 2018, il est engagé comme agent libre par les Rams de Los Angeles[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

High School et université[modifier | modifier le code]

Shields va à la Booker High School où il évolue au poste de wide receiver, attirant le regard de certains recruteurs. Décidant d'entrer à l'université de Miami, Sam occupe toujours le poste de wide receiver avant de changer lors de sa dernière année à l'université, jouant au poste de cornerback.

Professionnel[modifier | modifier le code]

Données mesurées lors du NFL Scouting Combine de 2010[6]
Taille Poids Long. bras Taille main 40 yds dash 10 yds split 20 yds split 20 yds shuttle 3 cone drill Dét. Vert. Dét. Long.
1,80 m
(5 ft 11 in)
83 kg
(184 lb)
88,26 cm
(3475 in)
27,30
(10,75 in)
4.30 s 1,56 s 2,48 s 4,19 s 6,79 s 99 cm
(39 in)
3,38 m
(11 ft 1 in)

Bons débuts[modifier | modifier le code]

Shields n'est pas sélectionné lors du Draft 2010 de la NFL. Il signe comme agent libre avec les Packers de Green Bay peu de temps après l'échec en draft.

Chez les Packers, il occupe le poste de troisième cornerback derrière les vétérans Charles Woodson et Tramon Williams. Il intègre l'effectif professionnel jouant quatorze matchs sur seize en saison régulière au poste de nickel back.

Shields s'impose[modifier | modifier le code]

Lors du match de championnat pour le titre du championnat NFC, il intercepte une passe de Caleb Hanie, quarterback des Bears de Chicago dans les ultimes minutes du match, propulsant son équipe au Super Bowl XLV. Lors de ce même match contre les Bears, il effectue deux interceptions, un sack et fait un tacle qui permet aux siens de reprendre le ballon.

Le 6 février 2011, il effectue deux tacles contre les Steelers de Pittsburgh mais se blesse à l'épaule lors du second quart-temps et ne joue pas beaucoup lors de la seconde période du match remporté par les Packers.

Statistiques NCAA[modifier | modifier le code]

Statistiques NCAA comme WR[7]
Année Équipe Statut  MJ  Passes réceptionnées Courses
 Nb. Yards Moy.  TD   Nb. Yards Moy.  TD 
2006 MIA FR 13 37 501 13.5 4 3 -11 -3.7 0
2007 MIA SO 0 27 346 12.8 3 0 0 0 0
2008 MIA JR 13 11 124 11.3 0 0 0 0 0
Totaux WR 36 75 971 12.9 7 3 -11 -3.7 0
Statistiques NCAA comme DB[7]
Année Équipe Statut  MJ  Plaquages Interceptions Fumbles
Total Seul Ast. Sacks  Nb. Yards Déf.  TD   Nb. Rec.
2009 MIA SR 12 28 13 41 1.0 0.0 0 0 0 0 0
Totaux DB 12 28 13 41 1.0 0.0 0 0 0 0 0

Statistiques NFL[modifier | modifier le code]

Statistiques NFL en saison régulière[8]
Année Équipe  MJ  Plaquages Interceptions Fumbles
Total Seul Ast. Sacks  Nb. Yards Déf.  TD   Nb. Rec.
2010 GB 14 29 25 4 0.0 2 0 6 0 0 0
2011 GB 15 45 42 3 0.0 4 68 12 0 1 0
2012 GB 10 28 23 5 1.0 3 32 10 0 0 1
2013 GB 14 61 51 10 0.0 3 16 4 0 0 0
2014 GB 14 40 33 7 0.0 2 62 9 0 0 0
2015 GB 12 39 37 2 0.0 3 15 13 0 0 1
2016 GB 1 3 3 0 0.0 0 0 0 0 0 0
2018 LAR 16 22 18 4 0.0 1 22 4 0 0 0
Totaux GB 96 267 232 35 1.0 19 202 70 0 1 2
Totaux LAR 16 22 18 4 0.0 1 22 4 0 0 0
Totaux Carrière 112 289 250 39 1.0 20 224 74 0 1 2
Statistiques NFL en séries éliminatoires[9]
Année Équipe  MJ  Plaquages Interceptions Fumbles
Total Seul Ast. Sacks  Nb. Yards Déf.  TD   Nb. Rec.
2010 GB 4 13 13 0 1.0 2 40 3 0 1 0
2011 GB 1 1 0 1 0.0 0 0 1 0 0 0
2012 GB 2 11 9 2 0.0 2 52 4 1 0 0
2013 GB 1 0 0 0 0.0 0 0 0 0 0 0
2014 GB 2 4 3 1 0.0 1 0 2 0 0 0
2015 GB 1 3 3 0 0.0 0 0 2 0 0 0
2015 LAR 3 0 0 0 0.0 0 0 0 0 0 0
Totaux GB 14 32 28 4 1.0 5 92 12 1 1 0
Totaux LAR 3 0 0 0 0.0 0 0 0 0 0 0
Totaux Carrière 17 32 28 4 1.0 5 92 12 1 1 0

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 19 octobre 2016, lors d'une perquisition, la police découvre de la marijuana au domicile de Shields. Il est officiellement inculpé de deux chefs de détention de marijuana le 16 janvier 2017[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Demovsky Rob, « Packers begin signing undrafted free agents », Green Bay Press Gazette, (consulté le 20 mai 2012)
  2. (en) Milian Jorge, « Sam Shields excels as a Green Bay cornerback after being a disappointment as a Miami Hurricanes receiver », Palm Beach Post, (consulté le 20 mai 2012)
  3. (en) Patra Kevin, « Green Bay Packers releasing cornerback Sam Shields », sur NFL.com,
  4. (en) « Packers release CB Shields », sur Packers.com,
  5. (en) Simmons, Myles, « Rams Sign Cornerback Sam Shields », sur TheRams.com,
  6. (en)Dagger, « 2010 NFL Combine Results », sur CBS Sports.com, (consulté le 19 août 2010)
  7. a et b (en) « Sam Shields College Stats », sur College Football at Sports-Reference.com (consulté le 20 février 2019)
  8. « Sam Shields: Career Stats at NFL.com », sur www.nfl.com (consulté le 20 février 2019)
  9. (en) « Sam Shields Stats », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 20 février 2019)
  10. (en) Mike Florio, « Sam Shields is charged with two counts of marijuana possession », sur NBCSports.com, (consulté le 19 janvier 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]