Saison 1930-1931 de la LNH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saison 1930-1931
Ligue nationale de hockey
Vainqueur Canadiens de Montréal
Nombre d'équipes 10
Nombre de matchs 44 (saison régulière)

La saison 1930-1931 est la quatorzième saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey. Les dix franchises ont joué chacune quarante-quatre matchs.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

La crise financière de 1929 commence à avoir des impacts sur les équipes de la LNH et afin d'essayer de se redresser financièrement, les Pirates de Pittsburgh déménagent à Philadelphie. Ils prennent alors le nom de Quakers de Philadelphie. Les Quakers n'ont cependant pas le succès espéré, ni au niveau des victoires ni au niveau de l'affluence. À la base, il est prévu que la franchise ne reste à Philadelphie que le temps nécessaire pour que Pittsburgh se dote d'une nouvelle patinoire mais celle-ci n'est jamais construite et la franchise se met en sommeil après une seule saison dans sa nouvelle ville ; finalement, la franchise ne reviendra jamais au jeu[1].

Du côté des Sénateurs d'Ottawa, les soucis sont similaires mais le déménagement n'est pas choisi. À la place, la franchise vend son meilleur joueur, et futur membre du Temple de la renommée du hockey, King Clancy aux Maple Leafs de Toronto contre 35 000 dollars et deux joueurs. Malgré tout l'affluence continue de diminuer rencontre après rencontre. De leur côté, les Cougars de Détroit changent une nouvelle fois de nom et deviennent les Falcons[2].

Classements finaux[modifier | modifier le code]

Les trois premières équipes de chaque division sont qualifiées pour les séries éliminatoires. Les premiers de chaque division sont directement qualifiés pour les demi-finales alors que les quatre autres équipes jouent un quart de finale.

Division Canadienne[3]
Clt Équipe PJ  V   D N BP BCPts
+001, Canadiens de Montréal 44 26 10 8 129 89 60
+002, Maple Leafs de Toronto 44 22 13 9 118 99 53
+003, Maroons de Montréal 44 20 18 6 105 106 46
+004, Americans de New York 44 18 16 10 76 74 46
+005, Sénateurs d'Ottawa 44 10 30 4 91 142 24

    Division Américaine[3]
    Clt Équipe PJ  V   D N BP BCPts
    +001, Bruins de Boston 44 28 10 6 143 90 62
    +002, Black Hawks de Chicago 44 24 17 3 108 78 51
    +003, Rangers de New York 44 19 16 9 106 87 47
    +004, Falcons de Détroit 44 16 21 7 102 105 39
    +005, Quakers de Philadelphie 44 4 36 4 76 184 12
    •      Vainqueur du trophée Prince de Galles
    •      Qualifié pour les demi-finales des séries éliminatoires
    •      Qualifié pour les quarts de finale des séries éliminatoires

    Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

    Howie Morenz est le meilleur pointeur de la saison.

    Howie Morenz inscrit vingt-huit buts et cinquante-et-un points lors de la saison. Il remporte son deuxième titre de la LNH en tant que meilleur pointeur[4].

    Statistiques des meilleurs pointeurs[5]
    Joueur Équipe PJ  B   A  Pts
    Howie Morenz Canadiens de Montréal 39 28 23 51
    Ebbie Goodfellow Détroit 44 25 23 48
    Charlie Conacher Toronto 37 31 12 43
    Bill Cook Rangers de New York 43 30 12 42
    Ace Bailey Toronto 40 23 19 42
    Joe Primeau Toronto 38 9 32 41
    Nels Stewart Maroons de Montréal 42 25 14 39
    Frank Boucher Rangers de New York 44 12 27 39
    Cooney Weiland Boston 44 25 13 38
    Bun Cook Rangers de New York 44 18 17 35
    Aurèle Joliat Canadiens de Montréal 43 13 22 35

    Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

    La formule de la Coupe Stanley change une nouvelle fois : désormais la finale se joue au meilleur des cinq matchs ; il faut donc remporter trois rencontres pour remporter le trophée[6].

    Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

    Quarts de finale Demi-finales Finale
      24, 26, 28 et 30 mars, 1er avril   3, 5, 9, 11 et 14 avril
     
    Bruins de Boston 2
        Canadiens de Montréal 3  
    29 et 31 mars
    Canadiens de Montréal 3
    24 et 26 mars
        Black Hawks de Chicago 2
    Maple Leafs de Toronto 3  
    Black Hawks de Chicago 4  
    Black Hawks de Chicago 3
    24 et 26 mars
        Rangers de New York 0
    Rangers de New York 8
    Maroons de Montréal 1


    Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

    En finale, les Canadiens sont opposés aux Black Hawks de Chicago, deuxième meilleure équipe de la division américaine de la saison, et guidés par Johnny Gottselig offensivement et Charlie « Chuck » Gardiner dans les buts[7]. Les Canadiens emmenés par Morenz et Aurèle Joliat remportent le premier match 2-1 mais perdent les deux suivants. Ils doivent alors remporter les deux matchs suivants pour pouvoir être une nouvelle fois sacrés champions. Ils gagnent la quatrième rencontre 4-2 puis, lors du cinquième match, George Hainsworth blanchit Chicago alors que les deux buts de son équipe sont inscrits par Johnny Gagnon et Morenz[8].

    3 avril Chicago 1-2
    (0-1, 0-0, 1-1)
    Montréal Chicago Stadium
    16 500 spectateurs


    5 avril Chicago 2-1 (2 pr)
    (1-0, 0-1, 0-0, 0-0, 1-0)
    Montréal Chicago Stadium
    17 500 spectateurs


    9 avril Montréal 2-3 (3 pr)
    (1-0, 1-0, 0-2, 0-0, 0-0, 0-1)
    Chicago Forum de Montréal
    13 000 spectateurs


    11 avril Montréal 4-2
    (0-2, 1-0, 3-0)
    Chicago Forum de Montréal


    14 avril Montréal 2-0
    (0-0, 1-0, 1-0)
    Chicago Forum de Montréal
    13 000 spectateurs


    Honneurs remis aux joueurs et aux équipes[modifier | modifier le code]

    Trophées[modifier | modifier le code]

    Trophées individuels
    Trophée Joueur Équipe
    Trophée Hart Howie Morenz Canadiens de Montréal
    Trophée Lady Byng Frank Boucher Rangers de New York
    Trophée Vézina Roy Worters Americans de New York
    Trophées collectifs
    Trophée Équipe
    Trophée Prince de Galles Bruins de Boston
    Trophée O'Brien Canadiens de Montréal
    Coupe Stanley Canadiens de Montréal

    Équipes d'étoiles[modifier | modifier le code]

    Joueurs sélectionnés
    Position Première équipe Deuxième équipe
    Joueur Équipe Joueur Équipe
    Gardien de but Charlie Gardiner Black Hawks de Chicago Tiny Thompson Bruins de Boston
    Défenseur King Clancy Maple Leafs de Toronto Ching Johnson Rangers de New York
    Défenseur Eddie Shore Bruins de Boston Sylvio Mantha Canadiens de Montréal
    Ailier gauche Aurèle Joliat Canadiens de Montréal Bun Cook Rangers de New York
    Centre Howie Morenz Canadiens de Montréal Frank Boucher Black Hawks de Chicago
    Ailier droit Bill Cook Rangers de New York Dit Clapper Bruins de Boston

    Références[modifier | modifier le code]

    1. (en) P. Anson, « Philly's 1st NHL Team - Philadelphia Quakers », sur quakers.flyershistory.net (consulté le 19 avril 2010).
    2. (en) « Histoire des Red Wings de Détroit », sur redwings.nhl.com (consulté le 19 avril 2010).
    3. a et b (en) « 1931-1932 Standings », sur www.nhl.com (consulté le 24 février 2013)
    4. (en) « 1930-31 NHL League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 3 septembre 2009)
    5. (en) « NHL 1930-31 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 24 février 2013)
    6. (en) « Résultats des séries éliminatoires », sur hockeydb.com (consulté le 19 avril 2010).
    7. (en) « 1930-31 Chicago Blackhawks roster and player statistics at hockeydb.com », sur hockeydb.com (consulté le 3 septembre 2009)
    8. « Saison 1930-1931 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 3 septembre 2009)
    9. a, b, c, d et e (en) Steve Lansky, « 1931 Stanley Cup Playoff boxscores », sur bigmouthsports.com,

    Voir aussi[modifier | modifier le code]