Saint-Victor-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Victor.
Saint-Victor-sur-Loire
village de Saint-Victor-sur-Loire
village de Saint-Victor-sur-Loire
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Ville Saint-Étienne
Canton Saint-Étienne-Nord-Ouest-2
Démographie
Gentilé Croque-cerise [1]
Population 3 006 hab. (1999)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 46″ nord, 4° 15′ 35″ est
Altitude Min. 433 m – Max. 740 m
Superficie 2 247 ha = 22,47 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Saint-Victor-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Victor-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Victor-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Victor-sur-Loire

Saint-Victor-sur-Loire est un quartier de la commune de Saint-Étienne (France) mais dont elle est séparée géographiquement par les communes de Roche-la-Molière et Saint-Genest-Lerpt. Il s'agit d'un village d'origine médiévale, qui se situe sur un piton rocheux que vient encercler la Loire dans un de ses méandres. Il domine le lac de Grangent, sur les rives duquel a été fondé un petit port de plaisance, et est entouré par des monts verdoyants. Quelques sentiers permettent de se promener sur le bord de la Loire. La commune fait partie de la Réserve naturelle régionale Saint-Étienne - Gorges de la Loire.

Bien qu'à l'extérieur de Saint-Étienne, Saint-Victor-sur-Loire en fait partie depuis le 18 octobre 1969 (fusion simple)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Jarez et Comté de Forez.
Château du XIIIe siècle

Les pierres à bassin creusées artificielles au hameau de Condamine et les murets de pierre sèche du plateau de la Danse attestent d'une occupation ancienne des lieux.

La première mention écrite du lieu remonte au XIe siècle et concerne l'église romane Saint-Victor, donnée par l'archevêque de Lyon Hugues de Die à l'abbaye de Conques-en-Rouergue vers 1097-1106[3],[4].

Le village et la châtellerie de Saint-Victor sont mentionnés, en 1173 dans la permutation réalisée lors de la séparation des comtés du Lyonnais et du Forez. À la suite de cet acte, Saint-Victor fit partie d'une enclave directement dépendante du chapitre de Lyon, aux confins du Jarez et du Forez et finalement rendue au Forez en 1278[5].

Pendant la guerre de Cent Ans le village se fortifia autour de son château.

De nos jours, les fortifications n'existent plus mais le château est toujours présent.

Le château de Saint-Victor dans l'armorial de Guillaume Revel

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien presbytère:
  • Maison des passementiers:
  • Église Saint-Victor : De style roman à colonnes datant de 1070, fut édifiée sur une chapelle plus ancestrale. À l’intérieur est présent un autel Louis XIII ainsi que les statues de saint Victor, saint Antoine, saint Roch, saint Eustache et la Vierge en bois doré.
  • Le chastel de Saint-Victor-sur-Loire : Est un château édifié au XIIIe siècle pour protéger le bourg médiéval qui dominait la vallée de la Loire et du Lizeron. Aujourd’hui il est constitué d'un bâtiment central entouré de deux tours et de fortifications. À l’intérieur un jardin à la française est présent.
  • Roseraie du Berland: est un jardin floral de 2,5 hectares qui abrite des centaines de variétés d’arbres, arbustes et fleurs dont plus de 11 500 rosiers (85 variétés de rosiers).
  • Maison de la nature de la Frapna : La maison de la Réserve naturelle des Gorges de la Loire est un lieu d’accueil présentant les richesses naturelles du site et est le point de départ des sentiers d’observation des gorges.
  • Réserve naturelle régionale Saint-Étienne - Gorges de la Loire
  • Le Plateau de la Danse
  • Condamine

La base nautique[modifier | modifier le code]

Le port de plaisance est l'un des ports en eaux intérieures les plus importants de France, avec plus de 300 bateaux amarrés à l'année. Il est installé sur un plan d'eau de 365 hectares de la retenue d'une longueur de 23 kilomètres de long

Une plage de sable appelé « la plage des Stéphanois » est aménagée pour la baignade et les activités nautiques, elle est surveillée en juillet et août. Plusieurs activités sont proposées : aviron (sport), canoë, planche à voile, ski nautique.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Surnoms de quelques habitants du Forez
  2. « Toutes les modifications de communes pour le département de la Loire de 1930 à 2015 », sur www.insee.fr (consulté le 20 janvier 2016)
  3. Aecclesia Sancti Fidei de Castello et Aecclesi Sancti Vitoris, 1097-1106 (Cart. de Conques, p. 362), n°502. Lire en ligne
  4. " (...) Charte d'abandon, aux moines de Sainte-Foy-du-Chatelet, de l'église de Saint-Victor-sur-Loire (...) rapportée dans le Cartulaire de l'Abbaye de Conques en Rouergue, publié par M. Gustave Desjardins (Nogent-le-Rotrou, 1879)" no 506 Lire en ligne
  5. « L'Église de Lyon s'était en outre réservé, dans les terres de Guy II, une enclave qui comprenait Saint-Victor-sur-Loire, Saint-Genest-Lerpt et Villars (n.d.r.: ainsi que Saint-Jean-Bonnefonds). Mais ces paroisses furent assez vite restituées au Forez. En 1278, c'était fait accompli. » J.-E. DUFOUR, Dictionnaire topographique du département de la Loire, PUSE, 1946 (rééd. 2006), p. XXII.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]