Sabine Meyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyer.

Sabine Meyer, née le à Crailsheim, est une clarinettiste allemande. Elle a été clarinette solo de l'Orchestre philharmonique de Berlin avant de poursuivre une carrière de soliste. Elle pratique également intensément la musique de chambre et a fondé le Bläserensemble Sabine Meyer (ensemble d'instruments à vent). En 1983, Sabine Meyer crée le Trio di Clarone. Sabine Meyer est aussi clarinette solo du nouvel Orchestre du Festival de Lucerne, refondé par Claudio Abbado en 2003 et se réunissant à l'occasion des festivals internationaux de musique à Lucerne (Suisse).

Elle a notamment interprété le quintette en la de Mozart, dit "Stadler", avec le Hagen Quartet. Elle a enregistré le Concerto pour clarinette en la de Mozart dans une version originale reconstituée pour la clarinette de basset.

Elle est célèbre pour avoir, malgré le soutien inconditionnel de Karajan, donné en 1984 sa démission de l'Orchestre philharmonique de Berlin à la suite du conflit spectaculaire que son admission avait déclenché entre les musiciens de l’orchestre, qui y étaient majoritairement opposés, et leur chef, qui voulait la leur imposer[1]. Bien que la supposée mysoginie des membres de l’orchestre soit entrée dans la légende qui entoure cet épisode, la contestation de Sabine Meyer était davantage le symptôme de l’antagonisme entre un Philharmonique de Berlin attaché à ses prérogatives d’autogestion et un Karajan à l’autocratie grandissante. Il est en effet à noter que l’orchestre avait admis la violoniste Madeleine Carruzzo dans ses rangs dès 1982[2].

Prix[modifier | modifier le code]

En 2001, elle a reçu le Prix Brahms.

Enregistrements majeurs[modifier | modifier le code]

  • 1985-1986: Weber: Concerto pour clarinette No. 1, Concerto pour clarinette No. 2, Concertino, avec Herbert Blomstedt et Dresden Staatskapelle, et Quintette pour clarinette, avec Jörg Faerber et l'Orchestre de chambre Heilbronn de Württemberg, EMI Classics 7243 5 67989 2 2.
  • 1988: Mozart: Quintette avec clarinette, avec le Sextuor à cordes de Vienne, EMI Classics 7243 5 67648 2 8.
  • 1990: Mozart: Concerto pour clarinette, Symphonie concertante en mi bémol K. 297b, avec Hans Vonk et la Staatskapelle de Dresden, EMI Classics 7243 5 66949 2 7.
  • 1995: Carl Stamitz: Concerto pour clarinette No. 1, Concerto pour clarinette No. 7, Concerto pour cor de basset, Concerto pour clarinette et basson, avec Sergio Azzolini (Basson) et Iona Brown et l’Académie de St. Martin in the Fields, EMI Classics 7243 5 55511 2 2.
  • 1996: A Night at the Opera, avec Franz Welser-Möst et l'Orchestre de l'Opéra de Zurich, EMI Classics 7243 5 56137 2 1.
  • 1999: Mozart: Concerto pour clarinette, La première rapsodie de Debussy, Takemitsu Fantasma/Cantos, avec Claudio Abbado et l'Orchestre Philarmonique de Berlin, EMI Classics 7243 5 56832 2 9.
  • 1999: Brahms: Quintette pour clarinette, avec le Quartet Alban Berg, EMI Classics 7243 5 56759 2 7.
  • 2007: Saint-Saëns: Sonate pour clarinette, Poulenc: Sonate pour clarinette, Devienne: Sonate pour clarinette No. 1, Milhaud: Scaramouche, avec Oleg Maisenberg, EMI Classics 0946 3 79787 2 6.
  • 2007: Franz Krommer: Concerto pour deux clarinettes, avec Julian Bliss, Spohr: Concerto pour clarinette No. 4, (Clarinette) et Kenneth Sillito et l’Académie de St. Martin in the Fields, EMI Classics 0946 3 79786 2 7.
  • 2007: Concerto pour clarinette de Carl Nielsen, Quintette à vent, avec Simon Rattle et l'Orchestre Philarmonique de Berlin, EMI Classics 0946 3 94421 2 6.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le meilleur de la musique classique sur vos écrans - medici.tv », sur medici.tv (consulté le 27 décembre 2017)
  2. (en) William Drozdiak, « Discord in the Orchestra », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]