Bretagne vivante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SEPNB)
Aller à : navigation, rechercher

Bretagne vivante, appelée aussi Société pour l'étude et la protection de la nature en Bretagne (SEPNB), est une association fondée en 1958 à une époque où l'écologie ne concernait encore que quelques initiés. Elle est reconnue d'utilité publique en 1968.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle a joué un rôle précurseur en créant des réserves ornithologiques sur le littoral. Son champ d'action s'est rapidement élargi à tous les problèmes de défense de l'environnement se posant dans l'ensemble de la Bretagne (quatre départements de la Région Bretagne et Loire-Atlantique).

Elle compte aujourd'hui environ 45 salariés, 3 000 adhérents et gère un réseau de plus de 100 sites protégés dont cinq réserves naturelles d'État. Elle publie trois revues : Bretagne vivante (semestrielle), Penn ar Bed (trimestrielle), L'Hermine vagabonde (trimestrielle).

Bretagne vivante est membre de France nature environnement.

Actions[modifier | modifier le code]

L'amélioration de la connaissance du patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Bretagne vivante a participé à plusieurs programmes européens LIFE pour la conservation :

Bretagne vivante coordonne la réalisation d’atlas de répartition d’espèces sur la Bretagne :

  • Batraciens et reptiles (2008-2011)[4]
  • Papillons (de jour), libellules et sauterelles (2009-2012)[5]
  • Un atlas des longicornes[6] du massif armoricain a été réalisé conjointement avec l’association du Groupe d’études des invertébrés armoricains (GRETIA) et a été publié en octobre 2011.

La protection et la gestion du patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Bretagne vivante est propriétaire et gestionnaire de plusieurs réserves naturelles en Bretagne[7] :

En décembre 2012, Bretagne Vivante a fait stopper le projet de centre de formation du Stade brestois du fait de la présence de l'escargot de Quimper sur le site[8] .

La valorisation du patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Bretagne vivante a organisé des rassemblements de naturalistes afin d'améliorer la connaissance et faire partager avec le grand public la découverte du patrimoine naturel :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Le Démézet et Bruno Maresca, La protection de la nature en Bretagne. La SEPNB (1953-2003), Rennes, PUR, 2003.
  • François de Beaulieu, « Les revues de « Bretagne vivante » », Le Peuple breton, no 503,‎ , p. 20 (ISSN 0245-9507)
  • Tudi Kernalegenn, Les chemins bretons de l’écologie. Luttes écologistes dans le Finistère (1967-1981), Fouesnant, Yoran Embanner, 2006.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]