Rue du Télégraphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Télégraphe (homonymie).
20e arrt
Rue du Télégraphe
Rue du Télégraphe vue en direction de la rue Saint-Fargeau
Rue du Télégraphe vue en direction de la rue Saint-Fargeau
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Ménilmontant
Début 13-17, rue Saint-Fargeau
Fin 244 rue de Belleville
Morphologie
Longueur 514 m
Largeur 12 m
Historique
Dénomination
Ancien nom (en partie) Chemin de la Glacière
Géocodification
Ville de Paris 9154
DGI 9188

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Télégraphe
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Télégraphe est une voie située dans le quartier de Ménilmontant du 20e arrondissement de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Le repère officiel du sommet de Paris à 128,508 mètres.

Elle était auparavant un ancien chemin de ronde intérieur du parc du château de Ménilmontant. Son nom provient d'un télégraphe, anciennement situé à l'emplacement du cimetière actuel (au no 40), installé ici par Claude Chappe en septembre 1792 puis juillet 1793[1]. Cet endroit est le plus haut point culminant de l'espace public de Paris avec une altitude de 128,508 mètres.

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

  • Le cimetière de Belleville
  • Le réservoir de Belleville avec son réservoir principal et ses deux châteaux-d'eau.
  • Le complexe scolaire Saint-Fargeau avec la crèche et l'école primaire homonymes datant des années 1920.
  • Au numéro 34, Jacques Hillairet (Dictionnaire historique des rues de Paris) signale une petite pyramide en pierre marquant la tombe d'un sieur Guillot.

Accès[modifier | modifier le code]

La rue du Télégraphe est accessible par la ligne (M)(11) à la station Télégraphe ainsi que par la ligne de bus (BUS) RATP 60.

Notes et références[modifier | modifier le code]