Rue de l'Ancienne-Comédie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

6e arrt
Rue de l'Ancienne-Comédie
Voir la plaque.
Voir la photo.
Rue de l'Ancienne-Comédie en direction du boulevard Saint-Germain.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Monnaie
Début 67, rue Saint-André-des-Arts et 1, rue de Buci
Fin 132, boulevard Saint-Germain
Morphologie
Longueur 116 m
Largeur 14 m
Historique
Création XVe siècle
Dénomination
Ancien nom Rue Neuve-des-Fossés
Rue des Fossés
Rue des Fossés-Saint-Germain-des-Prés
Rue de la Comédie
Géocodification
Ville de Paris 0304
DGI 0309
Géolocalisation sur la carte : 6e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 6e arrondissement de Paris)
Rue de l'Ancienne-Comédie
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de l'Ancienne-Comédie
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de l'Ancienne-Comédie est une voie située dans le quartier de la Monnaie dans le 6e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Longue de 116 mètres, elle commence au 67, rue Saint-André-des-Arts et au 1, rue de Buci et se termine au 132, boulevard Saint-Germain.

La rue de l'Ancienne-Comédie est desservie par les lignes (M)(4)(10) à la station Odéon, ainsi que par les lignes de bus RATP 58637086.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte ce nom en raison de la construction du premier Théâtre-Français.

Historique[modifier | modifier le code]

Présente dès le XVe siècle sous la forme d'un ancien chemin longeant l'enceinte de Philippe Auguste devenu en 1560 une rue, elle prend le nom de « rue des Fossés », puis « rue des Fossés-Saint-Germain-des-Prés », et enfin « rue de la Comédie » vers 1688 en raison de la construction du premier Théâtre-Français en 1680.

Elle est citée sous le nom de « rue Neufve des fossez », « rue des Fossez Saint Germain » et « rue des Jacobins réformez » dans un manuscrit de 1636.

La rue prend son nom actuel par décret le après la relocalisation du Français au Palais-Royal en 1799[1].

Le 27 juin 1918, durant la Première Guerre mondiale, trois bombes explosent aux nos 11, 17 et 21 rue de l'Ancienne-Comédie lors d'un raid effectué par des avions allemands[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, facsimilé de l'édition de 1844, p. 150.
  2. Excelsior du 8 janvier 1919 : Carte et liste officielles des bombes d'avions et de zeppelins lancées sur Paris et la banlieue et numérotées suivant leur ordre et leur date de chute
  3. a et b Protections patrimoniales, 6e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 153 à 219.
  4. a et b Morgane Bertrand, « Tribuns du peuple », p. 19, in « Votre quartier sous la Révolution », Le Nouvel Obs Paris - Île-de-France, no 2213, semaine du 5 au 11 avril 2007, p. 12-21.
  5. « Restaurant Le Procope », notice no PA00088496, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  6. « Hôtel des Comédiens ordinaires du roi », notice no PA00088530, base Mérimée, ministère français de la Culture.