Rosa Bailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rosa Bailly
Description de cette image, également commentée ci-après
Rosa Bailly avant 1939
Alias
Rosa Dufour-Bailly
Aimée Dufour
Naissance
Saint-Florent-sur-Cher
Décès (à 86 ans)
Pau (Pyrénées-Atlantiques)
Activité principale
Professeur, poète, historienne, militante polonophile
Distinctions
Prix Kornmann (1937)
Prix Francis Jammes
Auteur
Genres
poésie, essais, histoire, traduction du polonais

Compléments

  • Engagement en faveur de l'indépendance recouvrée de la Pologne
Decoration of Rosa Bailly with Order Polonia Restituta by Ignacy Mościcki (Ostrowski, Lenkowska).jpg

Rosa Bailly, née le à Saint-Florent-sur-Cher et morte le à Pau, connue aussi sous les noms de Rosa Dufour-Bailly et Aimée Dufour, est une professeure, journaliste, traductrice et femme de lettres française dont l’œuvre est largement consacrée à la Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rosa Bailly est ancienne élève de l'École normale supérieure de Sèvres[1] (1909)[2].

Elle est connue notamment par ses fonctions à la tête de l'association "Les Amis de la Pologne" qu'elle a fondée à Paris en 1919 et dont elle a longtemps été la secrétaire générale.

Elle a publié de nombreux ouvrages sur la Pologne et traduit des écrivains polonais, notamment Maria Konopnicka, Julian Tuwim, Kazimierz Przerwa-Tetmajer, Leopold Staff, Zofia Nałkowska, Zenon Przesmycki-Miriam, Stanisław Przybyszewski, Juliusz Kaden-Bandrowski, Wacław Berent, Karol Irzykowski, Piotr Choynowski, Bolesław Leśmian, Karol Hubert Rostworowski, etc.[3]

Elle s'est beaucoup mobilisée pour la Pologne en 1921, lors du plébiscite autour de l'avenir de la Haute-Silésie. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle a organisé l'aide aux prisonniers de guerre et aux soldats polonais en France.

Elle a également écrit et publié de nombreux poèmes sans liens avec la Pologne.

Une Exposition Rosa Bailly a été organisée à la Bibliothèque municipale de Pau (ville où elle a passé les dernières années de sa vie) en 1990[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

liées à la Pologne
  • 1926, 1928, 1939 : Histoire de l'amitié franco-polonaise
  • 1924 : La Pologne renaît
  • 1926 (?) : Comment se renseigner sur la Pologne, Union française des amis de la Pologne
  • 1930 : L'Hommage de la France à Mickiewicz
  • 1928, 1938 : Petite histoire de la Pologne
  • 1920-1930 : Villes de Pologne
  • 1936 : Au cœur de la Pologne : Petites villes, châteaux, campagnes
  • 1940 : Lettres aux Polonais en France
  • 1949 : Varsoviennes (traduction de Kobiety de Stanisława Kuszelewska)
Autres ouvrages

(pour ses œuvres poétiques voir http://www.lecerfvolant.fr/auteursdetail.php?au=83)

  • 1934 : Fêtes de la terre I, Montagnes Pyrénées, Éd. de la Forge ,
  • 1935 : Fêtes de la terre II, Alpes, Préface de Francis Jammes. Rodez
  • 1937 : Fêtes de la terre III, Gavarnie, o merveille, Éd. de la Forge
  • 1939 : Pastorale de la Maladette, Éd. de la Forge
  • 1940 : La Flamme et la Rose - Poème, Éd. de la Forge
  • 1940 : Pyrénées d'azur et de neige, Éditions G. Durassié
  • 1951 : L'Archange et les mirages : Poème du Mont Saint Michel, Cahiers poétiques de Matines
  • 1955 : La Tombe de ma mère, Éditions G. Durassié
  • 1957 : Portes du Paradis, Unimuse
  • 1960 : De Fête en Fête : Tyrol, Anjou, Océan, Éditions G. Durassié
  • 1961 : Qu'on est heureux sur les quais de Paris, Éditions G. Durassié
  • 1962 : Toute la joie du monde, Éditions G. Durassié
  • 1963 : Hautes solitudes, Éditions G. Durassié
  • 1967 : Le Plus tendre sourire, Éditions G. Durassié
  • 1969 : Victoire sur le cancer Genève, Éditions du Mont-Blanc, Paris, Payot (Avant-propos de Maryse Choisy)
  • 1970 : Aventures aux Pyrénées espagnoles, Tarbes, Société pyrénéenne d'éditions et d'imprimerie
  • 1974 : Le Voyage en Grèce, Éditions G. Durassié
  • 1974 : Giroflées des vieux murs, Éditions G. Durassié

Sur elle[modifier | modifier le code]

  • Mieczysława Wazdrag-Parisot, Rosa Bailly et la Pologne, Université de Paris-Sorbonne, 1980
  • Anita Plytarz, « Rosa Bailly, sa vie et ses liens d’amitié tissés avec la Pologne » in Synergies Pologne, revue du Gerflint, Cracovie, 2006[6]
  • Tadeusz Edward Domański, Rosa Bailly  : Wielka Francuzka o polskim sercu, Lublin, Norbertinum, 2003
  • Małgorzata Nossowska, O Francuzce, która pokochała Polskę. Rosa Bailly i stowarzyszenie “Les Amis de la Pologne”, Lublin, Université Marie Curie-Skłodowska, 2012 (ISBN 978-83-7784-092-4)

Des portraits d'elle ont été réalisés par les peintres Nina Alexandrowicz, Zbigniew Więckowski (huile) et Maja Berezowska (aquarelle). Le sculpteur Franciszek Black a fait un buste qui se trouve à la Bibliothèque polonaise de Paris[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]