Wacław Berent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant polonais
Cet article est une ébauche concernant un écrivain polonais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wacław Berent

Wacław Berent (28 septembre 1873 - 19 ou 22 novembre 1940) était un écrivain, romancier et traducteur polonais, né et mort à Varsovie.

Wacław Berent fut un sévère critique des slogans positivistes, de la philosophie polonaise moderniste et du « bohémianisme » européen, qui postulaient la servitude face à l'art. Dans son roman Ozimina (Maïs d'hiver) il a dépeint l'éveil des consciences pour l'indépendance de la Pologne. Il était un adversaire résolu du Romantisme. Son œuvre principale fut Żywe kamienie (Pierres vivantes), roman dans lequel il a dépeint les risques qui menacent les valeurs morales dans notre époque de progrès industriel.

En 1933, Wacław Berent devint membre de l'Académie polonaise de littérature (en polonais : Polska Akademia Literatury).

Wacław Berent est décédé à Varsovie, à l'âge de 67 ans, le 19 ou 22 novembre 1940.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1903 : Próchno (Bois putréfié)
  • 1911 : Ozimina (Maïs d'hiver)
  • 1918 : Żywe kamienie (Pierres vivantes)
  • 1934 : Nurt (Tendance)
  • 1937 : Diogenes w kontuszu (Diogène dans un Kontusz)
  • 1939 : Zmierzch wodzów (Le crépuscule des commandants)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]