Romeo Saganash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Roméo Saganash)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Romeo Saganash
Illustration.
Romeo Saganash en 2011.
Fonctions
Député à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(8 ans, 7 mois et 7 jours)
Élection 2 mai 2011
Réélection 19 octobre 2015
Circonscription Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou
Législature 41e et 42e
Groupe politique Néo-démocrate
Prédécesseur Yvon Lévesque
Biographie
Nom de naissance Diom Romeo Saganash
Date de naissance
Lieu de naissance Waswanipi (Québec, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Enfants Maïtée Labrecque-Saganash[1]
Diplômé de Université du Québec à Montréal
Profession Avocat

Diom Romeo Saganash, né le à Waswanipi (Québec), est un avocat, négociateur et homme politique canadien. Membre de la nation crie, il milite dans un grand nombre d'associations et d'entreprises autochtones cries. Lors des élections fédérales de 2011, il est élu député de la circonscription d'Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou à la Chambre des communes sous la bannière du Nouveau Parti démocratique (NPD). Il est député jusqu'en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militantisme[modifier | modifier le code]

En 1985, Romeo Saganash fonde et préside le Conseil des jeunes de la nation Crie. Par la suite, il s'implique dans le développement économique de sa région en travaillant avec des entreprises telles que Creeco Inc. ou encore la Société Eeyou de la Baie-James. En 1989, il devient la première personne d'origine crie à obtenir un baccalauréat en droit au Canada. Entre 1990 et 1993, il est vice-grand chef du Grand Conseil des Cris du Québec et occupé le poste de vice-présidence du conseil de l'Administration régionale crie.

Depuis 1993, il est le directeur, au sein du Grand Conseil des Cris, des relations avec le Québec et le monde. En 1997, il a présidé le comité consultatif pour l'environnement de la Baie-James. En 2003, il a reçu un prix de reconnaissance de l'UQAM pour avoir joué un rôle majeur dans les négociations de l'entente historique, la Paix des Braves, signée le 7 février 2002 entre le gouvernement du Québec et le Grand Conseil des Cris.

Député[modifier | modifier le code]

En 2011, tandis qu'il est une des personnalités les plus en vue de la nation crie, il est annoncé qu'il se présente aux élections fédérales pour le Nouveau Parti démocratique[2]. Le 2 mai de cette année, il est élu député fédéral de la circonscription Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou, défaisant le bloquiste Yvon Lévesque.

Le , il est nommé porte-parole de l'opposition officielle du Canada pour les ressources naturelles[3]. Le , Romeo Saganash confirme à Val-d'Or qu’il se présente à la succession du chef du NPD, Jack Layton[4]. Il devient ainsi le deuxième candidat déclaré à la chefferie. Il est immédiatement endossé par Christine Moore, députée de la circonscription voisine d'Abitibi—Témiscamingue.

Le , il émet un communiqué dans lequel il indique prendre congé de ses fonctions afin de soigner son alcoolisme[5]. Il revient au Parlement au début de 2013. Le , il est réélu député de la circonscription d'Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou pour un deuxième mandat lors des élections fédérales, avec 37 % des voix. Il ne se représente par lors des élections fédérales de 2019.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]