Roger Laporte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laporte.

Roger Laporte, né le 20 juillet 1925 à Lyon et décédé le 24 avril 2001 à Montpellier, est un écrivain et philosophe français.

Présentation[modifier | modifier le code]

Dans sa Lettre à personne (carnet publié en 1989), Roger Laporte s’explique, de manière à la fois énigmatique et austère, sur sa décision irrévocable de cesser d’écrire. Il fait partie de ces rares écrivains pour qui vivre et écrire sont une même expérience, une expérience spirituelle.

« Faisons un pari lucide : l'œuvre de Roger Laporte n'aura jamais beaucoup de lecteurs mais elle sera très longtemps lue. »

— Thierry Guichard, « L'épreuve par neuf » sur Roger Laporte, in Le Matricule des Anges, n° 32, septembre/novembre 2000

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Veille, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1963
  • Une voix de fin silence, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1966
  • Pourquoi ? (Une voix de fin silence II), Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1967
  • Fugue, biographie, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1970
  • Fugue. Supplément, biographie, Paris, Gallimard, coll. « Le Chemin », 1973
  • Deux lectures de Maurice Blanchot (avec Bernard Noël), Montpellier, Fata Morgana, coll. « Le Grand Pal », 1973
  • Une migration et Le partenaire, Montpellier, Fata Morgana, 1974 (textes publiés en revue en 1959 et 1960, lettre-préface de René Char)
  • Quinze variations sur un thème biographique, Paris, Flammarion, coll. « Textes », 1975
  • Fugue 3, Paris, Flammarion, 1976
  • Carnets (extraits), Paris, Hachette, coll. « POL », 1979
  • Souvenirs de Reims et autres récits, Paris, Hachette, coll. « POL », 1979, Prix France Culture
  • Suite, biographie, Paris, Hachette, coll. « POL », Paris, 1979
  • Moriendo, biographie, Paris, P.O.L, 1983
  • Une vie, biographie, Paris, P.O.L, 1986
  • Écrire la musique, A Passage, 1986
  • Hölderlin une douleur éperdue, Seyssel (Ain), Éditions Comp'Act, 1986.
  • Entre deux mondes (avec 17 photographies de François Lagarde), Gris banal, 1988
  • Lettre à personne (avec un avant-propos de Philippe Lacoue-Labarthe et une postface de Maurice Blanchot), Paris, Plon, 1989
  • Quelques petits riens, Ulysse fin de siècle, 1990
  • Études, Paris, P.O.L, 1991
  • A l’extrême pointe : Proust, Bataille, Blanchot, Montpellier, Fata Morgana, 1994 (réed. chez P.O.L en 1998)
  • La Loi de l’alternance, Paris, Fourbis, 1997
  • Variations sur des carnets, Portiragnes, Cadex Éditions, 2000
  • Le Carnet posthume, Avant-propos de Philippe Lacoue-Labarthe, Paris, Lignes-Léo Scheer, 2002

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]