Philippe Rahmy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Rahmy
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Rahmy en 2015.
Naissance
Genève Drapeau de la Suisse Suisse
Décès (à 52 ans)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Philippe Rahmy est un poète et écrivain né à Genève le et mort le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Études classiques à l'Institut Florimont de Genève, régulièrement interrompues par une santé fragile, durant lesquelles Philippe Rahmy découvre la poésie et son propre besoin d'écrire. Il poursuit ensuite un cursus double, entre égyptologie à l'École du Louvre et médecine à la faculté de Genève. Son état de santé se détériorant, il est contraint d'abandonner ces formations. Il entame alors des études de philologie, conclues par un master en littérature et philosophie à l'université de Lausanne[2].

Membre de la rédaction du site de création et de critique littéraires Remue.net[3], ses textes sont publiés en France, Suisse, USA, Italie, Chine.

Dans son travail poétique, Philippe Rahmy interroge la matérialité du langage, ainsi que le lien trivial, mais nécessaire, qui attache le corps humain, la chair silencieuse, à la parole. Sa poésie, aux prises avec la prose, s’affirme comme recherche et comme expérience des limites de la formulation, comme mise en question des distorsions de sens entre lyrisme et réalité. Témoignage sans concession à la psychologie, elle est selon Jacques Dupin « un constat transcrit jour après jour de ce que le corps et l’esprit endurent dans l’épreuve »[4].

Outre son questionnement du langage, Philippe Rahmy explore le monde (Asie, Afrique, Amérique du Nord, Proche-Orient), traduisant cette mobilité par le roman, le récit de voyage, la critique littéraire. Il développe également un projet de longue haleine portant sur les villes abandonnées. La Ville abandonnée[5] est un projet d’écriture collaborative. Hébergé sur D-FICTION, il trouvera, à terme, sa plateforme dédiée, un site internet ouvert, associant toute une gamme d’outils de géolocalisation, d’exploration virtuelle du paysage, de création artistique et de communication. Initialement littéraire, ce projet interdisciplinaire accueillera, dans un second temps, les arts visuels, la musique, les arts de la scène et de la rue ainsi que les productions du monde académique.

Parallèlement à l'écriture, il réalise des vidéolivres (vidéo poésie). Il est aussi parolier du groupe rock « I need my Gasoline ». Atteint d'ostéogenèse imparfaite (maladie des os de verre), il est engagé dans différentes associations du handicap promouvant l’autonomie des personnes handicapées, ainsi que l’accessibilité des bâtiments et des transports publics, principalement en Suisse et en France. Son voyage en Chine a initié une collaboration artistique (The Glory of the Body[6], photographies/texte) avec « China Dolls », une association privée et indépendante de défense des droits des personnes handicapées, basée à Beijing.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • La couleur des jours, "Pardon pour l'Amérique", 31 août 2017, extrait d'un roman en cours d'écriture à la fondation Jan Michalski
  • Specimen, The Babel Revue of Translation, "Pardon pour l'Amérique", fr/eng, trad. Carla Calimani, juin 2017
  • Viceversa littérature, n° 11, "Dialogue avec Philippe Rahmy : l'écriture en acte" par Marina Skalova, suivi de "retour architecture nuit" par François Bon, avril 2017
  • Diacritik, "Le roi est vulnérable", 24 février 2017
  • Château de Lavigny, 20 ans, anthologie anniversaire, "Le Châtiment", août 2016
  • Página/12, "Todos tenemos alguna discapacidad", 19 avril 2016
  • La moitié du fourbi, n° 3 consacré au visage, "Un portrait du Fayoum", mars 2016
  • Le Persil, n° spécial consacré à la poésie en Suisse romande, "Comme le caméléon, sa langue", mars 2016
  • Postface pour le recueil de poèmes "Kvar lo" de Sabine Huynh (avec des encres de Caroline François-Rubino), Éditions Æncrages & Co, coll. Écri(peind)re, 2016
  • Le Magazine Littéraire, n° 541, "Alors, Shanghai?", mars 2014
  • Entretien avec Sabine Huynh, sur le site "Terre à ciel", décembre 2013
  • Le Persil, n° 73-74, Hommage à Charles Racine, "Le désir comme écriture", novembre 2013
  • Le Magazine Littéraire, n° 532, 06-2013, "Paul Auster, le grand entretien"
  • D-Fiction, mai 2013, "Aran"
  • Art+Politique, 2012, "Du partage des richesses"[8]
  • La Revue de Belles-Lettres, 134e année, numéro 1-2 2010, "Un terrain parmi d’autres"[9]
  • revue Hétérographe no 4, automne 2010, Sandra Moussempès, Photogénie des ombres peintes
  • revue fario, mai/juin 2009, « La vie sauve »[10]
  • revue Faire Part, « Caroline Sagot Duvauroux, Vol-ce-l’est, l’autre chose », avril 2009
  • Des stèles aux étoiles, catalogue d’exposition du peintre Winfried Veit, "sans titre, ni lieu, ni date", avril 2009
  • revue Viola, « Solitudine publica », mars 2009
  • revue Hétérographe, « Solitude publique », mars 2009
  • revue Action restreinte, « Kit & Scat Song », février 2009
  • François Bon, « Tu marchais dans la maison des morts, vidéo », dans : « François Bon, éclats de réalité », Dominique Viart et Jean-Bernard Vray (eds), PU de Saint Étienne, 2008
  • Joë Bousquet, « Mystique », dans : Joë Bousquet, « Maigre nudité du soir », éditions de l’Atelier du Gué, 2008
  • revue Lieux d’Être no 45, « Naître détruit », 2007
  • revue Faire Part no 20-21, « Coudrier, une gravure à la Manière noire », dans : « Matière d’Origine : Jacques Dupin », 2007
  • Aral, dans : « Jean-Marie Barnaud, Pour saluer la bienvenue », Bibliothèque municipale de Charleville-Mézières, 2002

Prix / Bourses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Philippe Rahmy n’est plus », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  2. Unil, faculté des Lettres, prix de Faculté 2005 http://www.unil.ch/lettres/files/live/sites/lettres/files/shared/Recherche-Publications/Prix/Laureats2005.pdf
  3. [1]
  4. Jacques Dupin, postface de « Mouvement par la fin, un portrait de la douleur », Cheyne Éditeur, 2005, p. 58
  5. site D-FICTION, exposition du projet "La Ville abandonnée" (bilingue FR/ENG) : [2]
  6. Site internet de l'association China Dolls, Beijing [3]
  7. [4]
  8. « Campagne Mendicité - Art et politique », sur www.kunst-und-politik.ch (consulté le 2 octobre 2017)
  9. « La Revue de Belles-Lettres - accueil », sur www.larevuedebelleslettres.ch (consulté le 2 octobre 2017)
  10. « Editions Fario », sur www.editionsfario.fr (consulté le 2 octobre 2017)
  11. Fontation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature, [5]
  12. Escuela de Otoño de Traducción Literaria 2016
  13. Château de Lavigny, écrivains résidents, saison 2015 http://www.chateaudelavigny.ch/-content/uploads/2012/05/Saison-20154.pdf
  14. Meilleur récit de voyage, sélection LIRE, 2013 [6]
  15. Résultats du prix Wepler / Fondation La Poste, 2013
  16. Shanghai Writers Association, writers in residence, 2011
  17. Pro Helvetia, bourses littéraires, 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]