Rock progressif français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rock progressif français
Origines stylistiques Rock progressif
Origines culturelles Drapeau de la France France,
début des années 1970
Instruments typiques Guitare, basse, batterie, synthétiseur
Popularité Française

Genres associés

Rock français

Le rock progressif français est un sous-genre du rock progressif qui a connu son âge d'or dans les années 1970.

Le groupe Triangle sort son premier album en 1970 qui constitue un avant-gout du rock progressif français[1]. Mais le rock progressif s'affirme en France à travers deux groupes très distincts : Magma, créé en 1969 par son leader, le batteur et chanteur Christian Vander[2], et Ange fondé la même année en 1969, emmené par les frères Décamps de Belfort. Magma joue un jazz-rock inspiré par John Coltrane et Béla Bartók et chantée dans une langue inventée, le zeuhl[2], alors qu'Ange est influencé par Genesis et King Crimson[3].

Autres groupes[modifier | modifier le code]

Les années 2000 verront apparaitre de nouveaux groupes dont les plus marquants sont: Eclat de vers[9], Nemo[10], Motis, Lazuli[11] et Weend'ô[12], tous chantant en français. Quant au groupe Children in Paradise qui chante en anglais, connait depuis 2012 un grand succès notamment en Irlande, au Brésil et au Québec[13],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé, « Triangle », sur Rock Made in France, (consulté le 20 mars 2018).
  2. a et b Dominique Queillé, « Magma toujours à haute température », Libération,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Philippe Gonin, « Progressive rock in France : a short overview », sur The Progect : le Rock Progressif (consulté le 20 mars 2018).
  4. a b et c (en) Edward Macan, Rocking the Classics: English Progressive Rock and the Counterculture, Oxford University Press, (ISBN 0-19-509887-0, lire en ligne), p. 184
  5. a et b (en) Jonathyne Briggs, « A Red Noise: Pop and Politics in Post-1968 France », dans Timothy Scott Brown et Andrew Lison (dir.), The Global Sixties in Sound and Vision: Media, Counterculture, Revolt, Palgrave Macmillan (ISBN 978-1-137-37522-3, lire en ligne), p. 15–27
  6. Loïc Picaud, « Gong – Biographie » (version du 21 juin 2015 sur l'Internet Archive), sur Music Story.
  7. Aymeric Leroy, « Shylock – Gialorgues / Ile de Fièvre », Big Bang, no 20,‎ mai/juin 1997 (lire en ligne).
  8. (fr) Jean-Jacques Arnould, Johnny, le dico: La bible des fans, Place des éditeurs, (ISBN 978-2-2580-8208-3, lire en ligne), p. 69
  9. http://www.rockmadeinfrance.com/encyclo/eclat-de-vers-eclat/2972/
  10. http://www.amarokprog.net/groupes_1156.html
  11. http://www.rockmadeinfrance.com/encyclo/lazuli/3020/
  12. https://my.zikinf.com/weendo
  13. Hervé, « Children in Paradise », sur Rock Made in France, (consulté le 20 mars 2018).
  14. Cyrille Delanlssays, « Children in Paradise – Morrigan », Amarok Magazine,‎ (lire en ligne).