Robert Aubin (militant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Aubin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Parti politique

Robert Aubin (né en 1936) est un militant québécois surtout connu pour avoir fondé, en marge de ses activités au Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN), le Comité de libération nationale (CLN), un groupe privilégiant l'action directe et un précurseur du Front de libération du Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Aubin est né dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal. Diplômé en histoire lors de la fondation du CLN, il se tourne ensuite vers l’enseignement. En 1966, il devient vice-président à l’organisation du Parti socialiste du Québec et directeur de campagne en juin 1966.

De 1966 à 1970, Robert Aubin organise, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, des groupes populaires tout en demeurant membre du RIN de Pierre Bourgault et Andrée Ferretti. En 1968, à titre de président du Comité de citoyens du quartier Hochelaga-Maisonneuve, il organise différents groupes de travail (santé, éducation, logement), qui mèneront notamment à la mise sur pied du réseau des CLSC, du Pavillon d’éducation communautaire (organisme d’éducation populaire)et de l’Association des locataires de Montréal. C'est cette dernière qui créera le bail « type québécois ».

En 1969, à la dissolution du RIN, Robert Aubin s’implique au sein du Front de libération populaire (FLP) et siège au Comité central. En avril 1970, il dirige la campagne gagnante du Parti québécois dans le comté de Maisonneuve.

À la suite de la Crise d’Octobre, qui causera une commotion dans la gauche au Québec, Robert Aubin se consacre à l’école où il travaille. Il est élu président du Comité d’autogestion de la Polyvalente Gérard-Filion de 1971 à 1973. De 1974 à 1982, il milite au sein du Rassemblement des citoyens de Montréal (RCM) dans Maisonneuve et devient de 1976 à 1978 vice-président du Conseil d’administration du CLSC Hochelaga-Maisonneuve. En 1978, il fonde l’Atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve. De 1979 à 1983, il participe à l’Assemblée modulaire du Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal et s’implique, de 1983 à 1995, dans l’élaboration du vidéotex Télidon (banque de données communautaires), avec le Laboratoire de télématique de l’UQAM. Enfin, il met sur pied le Centre de technologie communautaire du Québec (CTCQ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Fonds d'archives Robert Aubin ( 163P ) 1964-1978. Service des archives et de gestion des documents - partis politiques et mouvements populaires. Université du Québec à Montréal.