Dumble Amplifiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dumble Overdrive Special

Dumble Amplifiers sont des amplificateurs pour guitares électriques fabriqués sur mesure et produits en très petite quantité par Howard « Alexander » Dumble à Los Angeles en Californie. Alexander Dumble développe et produit seul les amplificateurs à une vitesse d’environ 2 à 3 amplificateurs par an, principalement pour des célébrités et des studios. À cause de leur rareté, les amplificateurs Dumble se revendent à de très hauts prix (entre 70 000 et 150 000 $), faisant d'eux les amplificateurs les plus chers sur le marché de l’occasion[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dumble commença à fabriquer des amplificateurs dès l'université, où il aurait réalisé la sono du stade local. Sa carrière commença réellement en 1963, avec la modifiication de Fender Blackface à Santa Cruz[3]. À la fin des années 1970, il modifiait et construisait des amplificateurs de forte puissance, dont les pré-amplificateurs étaient dotés d'un circuit de saturation dit "overdrive", commutable au pied - pour les plus connus (Cf description des modèles, ci-dessous). Dumble ne prévoyait pas de construire des amplificateurs en grande quantité. Son but principal était l'obtention du meilleur son (« tone »). Rapidement, ses amplificateurs gagnèrent en réputation et de nombreux musiciens professionnels en firent l’éloge[3].

Dumble construit exclusivement à la demande, et ses relations publiques se limitaient au bouche à oreille, bien qu’il donnât quelques interviews et fît quelques publicités dans les années 1980.

Modèles et circuits[modifier | modifier le code]

Chaque amplificateur Dumble est unique. Néanmoins, on peut catégoriser les plus répandus de la façon suivante :

Overdrive Special (ODS)[modifier | modifier le code]

Dumble Overdrive Special de Robben Ford

L’ODS est un amplificateur dont le pré-amplificateur est doté d'un circuit de saturation (overdrive) optionnel commutable au pied, d'un circuit d'équalisation assez unique et de multiples commutateurs affectant tous assez finement les qualités sonores de l'appareil. l'ODS est "le Dumble" le plus populaire. Le sustain de cet appareil est exceptionnel.

Dans une interview pour Premier Guitar, Robben Ford explique que Dumble lui raconta son inspiration originale pour l’ODS : lorsque Ford jouait dans les années 1970 dans des bars de Santa Cruz, il utilisait des Fender Bassman Blackface des années 1960, créant la distorsion grâce à une pédale : l’Ibanez Tube Screamer. Dumble admira beaucoup le son de Ford, ce qui le mit sur la voie du développement de l’ODS.

L’ODS varie néanmoins beaucoup au cours des décennies. Par exemple, la plupart des ODS ont des lampes 6L6 (souvent associés aux amplificateurs Fender) dans l’amplificateur de puissance, mais il en existe aussi avec des lampes EL34 (plutôt associés aux amplificateurs Marshall). De même, certains ODS ont un canal clair qui reste clair jusqu’à 10 (en référence à un potentiomètre qui varie entre 1 et 10), d’autres commencent à distordre au niveau de 3.

Mais il existe certain points communs entre les ODS. Ils sont réputés pour leur richesse harmonique lorsque le canal « overdrive » commence à distordre et pour un son transparent et ouvert dans le canal clair. Robben Ford décrit le son de l'ODS de telle façon[4]:

It has this perfect sonic curve, the lows are deep and rich but not unclear, it doesn't mush out like some amps will. You have the frequencies there for your use. The mid range [is] punchy and clear and the high end, bright, clear but doesn’t hurt your ears. It’s loud but it sounds good […].

« [L’amplificateur] a cette courbe sonore parfaite, les fréquences basse sont profondes et riches, mais claires, elles ne partent pas en bouillie comme d’autre amplificateurs le feraient. Les fréquences sont là pour votre usage. Les fréquences du milieu sont dynamiques et claires et les fréquences hautes [sont] claires mais ne font pas mal aux oreilles. C’est fort, mais ça sonne bien […]. »

Overdrive Reverb[modifier | modifier le code]

Dumble Dumbleland

Il s’agit d’un Dumble ODS avec un circuit interne de réverbération.

Steel String Singer (SSS)[modifier | modifier le code]

Le Steel String Singer peut être décrit comme un amplificateur clean extrêmement ajustable avec réverbération.

Manzamp[modifier | modifier le code]

Le Dumble Manzamp est un combo avec un seul canal, similaire au Fender Tweed Bassman. Il s’agissait de l’amplificateur le plus cher dans le catalogue Dumble dans les années 1990.

Dumbleland[modifier | modifier le code]

Le Dumbleland est un des premiers amplificateurs fabriqués par Dumble. Stevie Ray Vaughan en utilisa un pour enregistrer l’album Texas Flood, enregistré au studio de Jackson Browne, un ami de Dumble.

Winterland[modifier | modifier le code]

Le Winterland est un amplificateur pour basse de 300 W fabriqué dans les années 1970.

Dumble Dumbleator

Dumbleator[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’une boucle à effet externe pour les amplificateurs Dumble.

Joueurs notables[modifier | modifier le code]

  • Robben Ford (il possède le Dumble Overdrive Special (ODS) avec le numéro de série 002 depuis 1983 et acheta un deuxième ODS fait sur mesure en 1993/4)[4]
  • Larry Carlton (il possède plusieurs ODS)
  • Eric Clapton (il utilisa différents amplificateurs Dumble et Fender, modifiés par Dumble)[5]
  • Carlos Santana (il possède au moins un Overdrive Reverb et un Steel String Singer qu'il acheta au début des années 2000, et utilise souvent des clones de ses Dumbles sur scène à côté de ses Mesa Boogies)[6]
  • Stevie Ray Vaughan (il utilisa un Dumbleland sur Texas Flood, et possédait différents Steel String Singer)[7]
  • Sonny Landreth (ODS) [8]
  • David Lindley
  • Eric Johnson
  • John Mayer
  • Joe Bonamassa
  • Ben Harper
  • Kirk Hammett
  • Henry Kaiser
  • Lowell George (en)
  • Ry Cooder (posssède ou au moins aurait possédé plusieurs Dumble dont le Dumbleland "Silver Alligator" aussi surnomé pentode amp[9] à cause de ces tubes (EF86) de pré-amplification)
  • Kenny Wayne Shepherd (ODS & "Tweedle Dee Deluxe" / Tweed Deluxe modifié [10])

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hunter, Dave, « 25 Most Valuable Amplifiers », Vintage Guitar,‎ , p 38-40
  2. (en) Hunter, Dave, « Robben Ford's '82 Dumble OD Special », Vintage Guitar,‎ , p 62-64
  3. a et b (en) Pittman, Aspen, The Tube Amp Book: Histories, Specs and Schematics for Fender, Marshall, Vox, Ampeg, Gibson, Hiwatt, Mesa/Boogie, Matchless, Groove Tubes, Gretsch, Rivera, Dr. Z, Trainwreck and Many More., (ISBN 9780879307677), p 13ff
  4. a et b Reverb, « Robben Ford on Dumble Amplifiers | Reverb Interview », (consulté le 9 janvier 2018)
  5. (en-US) « Eric Clapton Talks Gear, Robert Johnson and New Album, 'I Still Do' », Guitar World,‎ (lire en ligne, consulté le 9 janvier 2018)
  6. (en-US) Dan Forte, « Carlos Santana », Vintage Guitar® magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 9 janvier 2018)
  7. (en-US) « Blues Power: An In-Depth Guide to the Amps and Effect Pedals in Stevie Ray Vaughan’s Arsenal », Guitar World,‎ (lire en ligne, consulté le 9 janvier 2018)
  8. (en) « Rig Rundown - Sonny Landreth », Premier Guitar,‎ (lire en ligne, consulté le 9 janvier 2018)
  9. (en) « Dumble Files - The Amp Garage », sur ampgarage.com (consulté le 12 février 2019)
  10. (en) « Interview: Kenny Wayne Shepherd on his new record, How I Go »