Randolph Quirk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Randolph Quirk est un linguiste britannique né le à Michael, sur l'île de Man.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de l'île de Man, Randolph Quirk effectue ses études supérieures au University College de Londres. Elles sont interrompues par la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle il travaille cinq ans au Bomber Command de la Royal Air Force. Il termine ses études d'anglais après la fin du conflit. Diplômé en 1947, il devient lecteur au University College et passe un an à l'étranger à l'université Yale et à l'université du Michigan. De retour au Royaume-Uni en 1952, il enseigne à l'université de Durham jusqu'en 1960, puis revient au University College. Il est nommé à la chaire Quain d'anglais en 1968 et la conserve jusqu'en 1981. Il occupe par la suite les postes de vice-chancelier de l'université de Londres (1981-1985) et de président de la British Academy (1985-1989)[1].

Quirk est nommé commandeur de l'ordre de l'Empire britannique en 1976 et Knight Bachelor en 1985. Il devient pair à vie en 1994 en tant que « baron Quirk de Bloomsbury » et siège à ce titre à la Chambre des lords parmi les crossbenchers (en)[2].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • 1954 : The Concessive Relation in Old English Poetry
  • 1957 : An Old English Grammar (avec C. L. Wrenn)
  • 1957 : The Saga of Gunnlaug Serpent-Tongue (en) (édition, avec P. G. Foote)
  • 1962 : The Use of English
  • 1970 : Elicitation Experiments in English: Linguistic Studies in Use and Attitude (avec Sidney Greenbaum (en))
  • 1985 : A Comprehensive Grammar of the English Language (avec Sidney Greenbaum, Geoffrey Leech et Jan Svartvik)
  • 1986 : Words at Work: Lectures on Textual Structure
  • 1990 : A Student's Grammar of the English Language (avec Sidney Greenbaum)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Randolph Quirk », sur UCL Survey of English Usage (consulté le 16 septembre 2017).
  2. (en) « Lord Quirk », sur UK Parliament (consulté le 16 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]