Pyramide de Kukulcán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pyramide de Kukulcán
El Castillo Stitch 2008 Edit 1.jpg
Pyramide de Kukulcán sur le site de Chichén Itzá.
Présentation
Type
Matériau
Calcaire
Hauteur
30 m
Largeur
55,3 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte du Mexique
voir sur la carte du Mexique
Red pog.svg

La pyramide de Kukulcán, également appelée El Castillo, est un monument précolombien situé dans l'État de Yucatán au Mexique, à Chichén Itzá, un site archéologique classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette pyramide à degrés est un temple construit par les Mayas Itzá, en plusieurs étapes, de l'époque classique pour les substructures (entre 550 et 800) à l'époque postclassique pour la partie actuellement visible (entre 1050 et 1300)[1], en l'honneur de Kukulkan, le dieu serpent à plumes d'origine toltèque. C'est l'un des monuments mexicains précolombiens les plus connus[2].

Description[modifier | modifier le code]

D'une hauteur de 30 mètres (à peine 8 mètres de plus que la pyramide du Louvre), elle est d'une taille modeste par rapport aux grandes constructions mésoaméricaines comme la pyramide de Tikal (47 m) ou la pyramide du Soleil de Teotihuacán (65 m). Elle possède toutefois des propriétés architecturales distinctives : son style synthétisant l'architecture toltèque et maya[3] ; un écho déformant l'applaudissement en un son similaire au battement des ailes du quetzal, dans l'alignement de l'escalier nord-nord-est ; des alignements astronomiques produisant des jeux d'ombre (notamment aux équinoxes et au solstice d'été) évoquant l'ondulation du corps d'un serpent descendant le long des marches de l'escalier nord[4] ; le symbolisme numérique de sa composition architecturale lié aux différentes périodes du calendrier maya ; le nombre total de marches sur les quatre côtés s'élève à 365, ce qui indique le lien avec le calendrier solaire.

Cénotes[modifier | modifier le code]

La pyramide de Kukulcán est construite sur un cénote[5], lui-même au centre approximatif[6] d'un quadrilatère[7] de quatre cénotes situés aux points cardinaux : au nord le cénote Sagrado (en) (cénote Sacré), à l'ouest le cénote Holtun[8], au sud le cénote Xtolok[9] et à l'est le cénote Kanjuyum.

Explorations 2016-2019[modifier | modifier le code]

Les deux pyramides intérieures emboîtées donnent de premiers résultats en 2019[10],[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INAH, « Hallan especialistas una segunda subestructura en la Pirámide de Kukulcán, en Chichén Itzá », 16 novembre 2016 : el Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH), ha confirmado la existencia de una segunda subestructura en dicho monumento, edificada entre los años 550 y 800 d.C., la etapa más temprana y menos conocida de este asentamiento maya. [...] la pirámide original y otras construcciones de la urbe, fueron cubiertas durante una segunda etapa habitacional, entre los años 800 y 1,000 d.C., y nuevamente por la tercera y actualmente visible etapa, desarrollada entre los años 1,050 y 1,300 d.C.
  2. Micheal D. Coe, The Maya (Sixth edition ed.), New York, Thames & Hudson, (ISBN 0-500-28066-5), p. 176
  3. (es) César Sondereguer, Pirámides y templos: de Egipto y América : fundamentos ideológicos, morfoproporcionalidad, crítica estética, p.39
  4. (es) Ivan Šprajc, Pedro Francisco Sánchez Nava, « El Sol en Chichén Itzá y Dzibilchaltún. La supuesta importancia de los equinoccios en Mesoamérica », Arqueología Mexicana,‎ (lire en ligne)
  5. http://www.mayaztequemexique.fr/chichen-itza-un-cenote-sous-la-pyramide-kukulkan-197
  6. http://www.mayaztequemexique.fr/la-pyramide-kukulkan-est-decalee-de-laxe-des-cenotes-pourquoi-5627
  7. http://3.bp.blogspot.com/-QLPdG1LgKRA/Uypt7pNXPHI/AAAAAAAAXic/d5H1TeWf_vE/s1600/arte_chichen_4sep_13.jpg
  8. https://www.rchrds.org/mexicocarto/2018/1/9/cenote-holtun
  9. https://baladodecouverte.com/circuits/913/poi/11173/cenothe-xtoloc
  10. Florence Evin, « D’étranges pyramides emboîtées à Chichen Itza », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  11. « Mexique : Une grotte enfin explorée à Chichén Itzá révèle un trésor maya / Actu Latino », sur Actu Latino, (consulté le 2 novembre 2020).