Procyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Procyon (homonymie).
Procyon A/B
α Canis Minoris
Description de l'image Position Alpha Cmi.png.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 07h 39m 18,1s/17.7s
Déclinaison +05° 13′ 29″/20″
Constellation Petit Chien
Magnitude apparente (V) 0,37 / 10,75
Caractéristiques
Type spectral F5 IV-V / DA
Indice U-B 0,01
Indice B-V 0,42
Variabilité aucune
Astrométrie
Vitesse radiale -3,2 km/s
Mouvement propre μα = -716,57 mas/a
μδ = -1 034,58 mas/a
Parallaxe 286,05 ± 0,81 mas
Distance 11,4±0,03 a.l. (∼3,5 pc)
Magnitude absolue 2,65 / 13,04
Caractéristiques physiques
Masse 1,42/0,60 M
Rayon 2,048/0,02 R
Masse volumique  g/cm3
Luminosité 7,73 / 0,00055 L
Température 6 550 / 9 700 K
Métallicité 110 % du Soleil
Rotation  km/s
Âge 2,4×109 a

Autres désignations

Procyon, α CMi, 10 CMi (Flamsteed), HR 2943, HD 61421, SAO 115756, BD+05 1739, HIP 37279, FK5 291, GJ 280 A/B, LHS 233, CCDM J07393 +0514A/B

Procyon (α Canis Minoris / α CMi) est l'étoile la plus brillante de la constellation du Petit Chien et la septième plus brillante du ciel nocturne.

Procyon est aussi un des sommets du triangle d'hiver.

Il s'agit également de l'une des étoiles les plus proches de la Terre, à seulement 11,4 années-lumière (3,496 pc). Comme bien d'autres étoiles, Procyon est une étoile double, l'astre principal, Procyon A, ayant pour compagnon une naine blanche de faible luminosité (Procyon B).

Noms[modifier | modifier le code]

Procyon le nom propre de l'étoile qui a été approuvé par l'Union astronomique internationale le [1]. Il s'agit d'un nom traditionnel qui vient du grec ancien προκύων (prokýōn), ce qui signifie « avant le chien », Procyon précédant Sirius (l'étoile du Chien) lors de son déplacement sur la voûte céleste. Ces deux « étoiles des chiens » sont mentionnées dans la plupart des mythologies anciennes, celle d'Orion par exemple, et étaient déjà vénérées notamment par les anciens babyloniens et égyptiens.

En astronomie chinoise, Procyon fait partie de Nanhe, un sous-groupe de l'astérisme Nan bei he représentant deux petites vallées en bordure de la rivière céleste Tianhe (en fait la Voie lactée).

Procyon A[modifier | modifier le code]

Procyon A est 7 à 8 fois plus lumineuse et deux fois plus grande que le Soleil[2]. Elle est classée comme une sous-géante jaune-blanc, ce qui signifie qu'elle vient de finir la fusion de son hydrogène dans sa région centrale et qu'elle commence à se dilater.

Procyon B[modifier | modifier le code]

Représentation graphique des orbites des étoiles binaires de Procyon.

Procyon B est une naine blanche d'une luminosité inférieure à 1 % de celle du Soleil, située en moyenne à 15 unités astronomiques de Procyon A, soit à peu près la distance du Soleil à Uranus. Elle a une orbite excentrique variant entre 9 et 21 ua[3].

Son existence a été pour la première fois mise en évidence par Friedrich Wilhelm Bessel en 1844. Ces caractéristiques orbitales ont été calculées en 1862 par Arthur Auwers. Elle a été observée visuellement par John Martin Schaeberle en 1892 la première fois, grâce à l'observatoire Lick.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Table 1: Star Names Approved by WGSN as of 20 July 2016 », Bulletin of the IAU Working Group on Star Names, no 1,‎ (lire en ligne [PDF]).
  2. (en) Une étude astronomique de Procyon, Centre de données astronomiques de Strasbourg. Consulté le 3 décembre 2009
  3. (en) Procyon, SolStation.com. Consulté le 3 décembre 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]