Prise de Berwick (1318)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prise de Berwick.
Prise de Berwick
Description de cette image, également commentée ci-après
Représentation de 1873
Informations générales
Date 8 avril 1318
Lieu Berwick-upon-Tweed, Berwickshire
Issue Victoire écossaise décisive
Belligérants
Royal Arms of the Kingdom of Scotland.svg Royaume d'Écosse Royal Arms of England.svg Royaume d'Angleterre
Commandants
Douglas Arms 1.svg James Douglas
Stewart arms.svg Walter Stewart
Berkeley arms.svg Maurice de Berkeley
Forces en présence
inconnues inconnues
Pertes
inconnues inconnues

Première guerre d’indépendance de l’Écosse

Batailles

Berwick (1296) · Dunbar · Lanark · Scone · Pont de Stirling · Falkirk · Roslin · Happrew · Stirling · Earnside · Methven · Dalrigh · Loch Ryan · Turnberry · Glen Trool · Loudoun Hill · Slioch · Inverurie · Dee · Passe de Brander · Roxburgh · Bannockburn · Carlisle · Skaithmuir · Berwick (1318) · Myton · Grand raid de 1322 · Old Byland · Stanhope Park
Coordonnées 55° 45′ 00″ nord, 2° 00′ 47″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Prise de Berwick

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Prise de Berwick

La prise de Berwick par le royaume d'Écosse eut lieu le 8 avril 1318. James Douglas s'empare de la ville, qui était aux mains des Anglais depuis 1296.

Après sa victoire à la bataille de Bannockburn en 1314, le roi d'Écosse Robert Ier avait repris la quasi-totalité de son territoire, à l'exception de Berwick. En septembre 1317, il tente un premier siège qui dure deux mois avant qu'il ne se retire. En avril 1318, un sergent anglais de la garnison de la ville est soudoyé pour laisser un petit contingent écossais escalader les murs de la ville. Les Écossais, commandés par James Douglas, s'emparent rapidement de la ville. La garnison anglaise se réfugia dans le château de Berwick. Robert Ier arriva en personne afin de faire capituler le château, qui se rendit après un siège de onze semaines par manque de provisions. Les citoyens anglais de la ville en sont chassés.

La prise de Berwick marque la fin de la campagne de reconquête de l'Écosse par Robert Ier, qui doit cependant attendre 1328 pour que les Anglais reconnaissent l'indépendance de l'Écosse lors du traité d'Édimbourg-Northampton. La ville de Berwick changera cependant de dirigeants avant de devenir définitivement anglaise en 1482.

Références[modifier | modifier le code]

  • Brown, Michael (2008). Bannockburn. Edinburgh University Press. (ISBN 0-7486-3333-2).