Poulaillers' Song

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poulaillers' Song
Chanson de Alain Souchon
extrait de l'album Jamais content
Face A Allô maman bobo
Face B Poulaillers' Song
Sortie 1978
Enregistré 1977
Studio Davout, Paris
Durée 3:49
Genre variété française
Auteur Alain Souchon
Compositeur Laurent Voulzy
Label RCA

Pistes de Jamais content

Poulaillers' Song est une chanson d'Alain Souchon parue en 1977 dans l'album Jamais content, puis reprise en single en 1978. Elle est de nouveau reprise dans l'album Olympia 83 (1983) puis dans l'album Nickel (1990).

Thèmes[modifier | modifier le code]

En quelques couplets, le chanteur se moque de la bourgeoisie française, dont les membres sont comparés à des volailles habitant des poulaillers. Le titre anglais signifie d'ailleurs La chanson des poulaillers.

Il dénonce notamment ceux qui s'opposent au camping sauvage et qui se plaignent du fait que de nombreux jeunes refuseraient de travailler ; il évoque aussi le sentiment de xénophobie (« la djellaba, c'est pas ce qu'il faut sous nos climats ») et le prétendu sentiment d'insécurité (« à Rochechouart, y'a des taxis qui ont peur du noir »).

Il contrefait en fin de chanson la voix de Valéry Giscard d'Estaing, alors président de la République en 1977, qui se qualifiait alors de « libéral avancé » ; Souchon reprend cette expression avec la voix du président en se moquant de lui.

Lien externe[modifier | modifier le code]