Politique au Nigeria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique du Nigéria)
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Nigeria
Image illustrative de l'article Politique au Nigeria

Le Nigéria est une république fédérale multipartite à régime présidentiel, où le président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du parlement, le Sénat et la Chambre des représentants.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Olusegun Obasanjo
Fonction Nom Parti Depuis
Président Goodluck Jonathan PDP 6 mai 2010
Vice-président Namadi Sambo PDP 19 mai 2010

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

Le parlement est composée de deux chambres. La Chambre des représentants compte 360 membres élus pour quatre ans dans des circonscriptions à siège unique. Le président actuel de cette Chambre est Aminu Waziri Tambuwal. Le Sénat compte 109 membres élus pour quatre ans (trois membres pour chacun des 36 États du pays, plus un membre pour la capitale Abuja).

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Voir Partis politiques du Nigeria et Élections au Nigeria.

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

Le Nigeria connaît quatre système légaux différents : le droit anglais (héritée de la colonisation par le Royaume-Uni), la Common law, la loi constitutionnelle (développées au cours de la période post-coloniale) et la Charia (en vigueur dans les États musulmans du nord).

La plus haute instance judiciaire est la Cour suprême.

Armée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Forces armées nigérianes.
Troupes nigérianes

L’armée nigériane a joué un rôle majeur dans l’histoire du pays, qui connut plusieurs gouvernement militaires, dont le dernier prit fin en 1999, après la mort de Sani Abacha en 1998.

L’armée de terre a participé à des opérations de maintien de la paix au Libéria, en Ex-Yougoslavie, en Angola, au Rwanda, en Somalie et en Sierra Leone.

Après l’embargo observé par de nombreux États occidentaux, le Nigeria s’est tourné essentiellement vers la République populaire de Chine, la Russie, la Corée du Nord et l’Inde pour l’acquisition d’armement.

Rapports chrétiens-musulmans[modifier | modifier le code]

Le pays est profondément divisé entre le nord musulman et le sud chrétien. Des émeutes et des massacres ont éclaté par le passé entre les différents clans et tribus liés à l'une ou l'autre religion. En particulier, l'application de la charia dans le nord du pays a suscité la méfiance entre les différentes communautés.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]