Politique en République du Congo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en République du Congo
Image illustrative de l'article Politique en République du Congo
Jardin de la présidence

La République du Congo est une république multipartite à régime présidentiel, où le président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du parlement. De 1970 à 1992, le pays, appelé officiellement la République populaire du Congo, était gouverné selon un système de parti unique. Après l'adoption d'une nouvelle constitution en 1992 et jusqu'à la guerre civile de 1997, le système gouvernemental du pays était similaire au système français. Ayant pris le pouvoir, Denis Sassou-Nguesso suspendit la constitution de 1992. La nouvelle constitution, adoptée par référendum en 2002, retourne à un régime présidentiel, avec un mandat de sept ans pour le chef de l'État et un parlement bicaméral.

Palais présidentiel

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Président Denis Sassou-Nguesso PCT 25 octobre 1997

Il existait un Premier ministre, mais le poste a été aboli en 2009. Le dernier titulaire de la fonction était Isidore Mvouba (PCT), en poste depuis le 7 janvier 2005.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

Le parlement est doté de deux chambres, l’Assemblée nationale et le Sénat. La première compte 153 membres élus pour cinq ans dans des circonscriptions à siège unique, le second compte 66 membres élus pour six ans par les conseils de district, locaux et régionaux. Le Parti congolais du travail est largement majoritaire. Les partis d’opposition sont autorisés, mais il est admis qu’ils n’ont guère de chance d’accéder au pouvoir.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Élections en République du Congo.

Sur les autres projets Wikimedia :