Clément Mouamba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clément Mouamba
Illustration.
Clément Mouamba en mai 2017.
Fonctions
Premier ministre du Congo-Brazzaville

(5 ans et 19 jours)
Président Denis Sassou-Nguesso
Gouvernement Mouamba I et II
Prédécesseur Isidore Mvouba (indirectement)
Successeur Anatole Collinet Makosso
Ministre congolais des Finances

(9 mois)
Président Pascal Lissouba
Premier ministre Stéphane-Maurice Bongho-Nouarra
Claude-Antoine Da-Costa
Biographie
Date de naissance 1943 ou 1944
Lieu de naissance Sibiti
Nationalité congolaise
Parti politique Parti congolais du travail

Clément Mouamba
Premiers ministres du Congo-Brazzaville

Clément Mouamba, né en 1943 ou 1944 à Sibiti, est un homme d'État congolais. Ministre des Finances de 1992 à 1993, il est nommé Premier Ministre de la République du Congo le , symbole de la « nouvelle République » et du gouvernement « de rupture » voulus par Denis Sassou-Nguesso après sa réélection. Près de trois semaines après l'investiture du président Denis Sassou Nguesso pour un quatrième mandat, il démissionne le avec son équipe gouvernementale comme le veut la loi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Fils d'agriculteur, Clément Mouamba naît fin 1943 ou début 1944, et est issu d'une famille nombreuse. Il étudie au Lycée technique du 1er Mai de Brazzaville, où il obtient son baccalauréat. Il part ensuite étudier à Montpellier, avant de décrocher un doctorat en sciences économiques à la Sorbonne[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Sous la présidence de Pascal Lissouba, Mouamba fut ministre des Finances de septembre 1992 à juin 1993. Il sera aussi un membre dirigeant de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), qui était le parti au pouvoir sous Lissouba et qui était entré dans l'opposition après l'éviction de Lissouba en 1997[2].

Lors du premier congrès extraordinaire de l'UPADS les 27 et 28 décembre 2006, Clément Mouamba est élu pour devenir l'un des 25 vice-présidents du parti[3].

En 2015 Clément Mouamba a rompu avec son parti avant l'organisation du référendum constitutionnel de 2015, afin de prendre part au dialogue parrainé par le gouvernement, que l'opposition avait boycotté, à cause de la question du changement de la constitution. Le référendum a permis au président Denis Sassou Nguesso de briguer un autre mandat à l'élection présidentielle de mars 2016[2]. Après la prestation de serment du Président Sassou Nguesso pour un nouveau mandat le 16 avril 2016, il nomme Clément Mouamba Premier ministre le 23 avril[4],[2]. Ce dernier constitue son premier gouvernement le 30 avril 2016[5],[6].

Après les élections législatives de 2017, où le parti présidentiel (PCT) est arrivé en tête, Clément Mouamba présente la démission de son gouvernement au président, comme le veut la coutume[7]. Il est reconduit à son poste le 21 août[8], et nomme son second gouvernement le 22 août[9].

En mai 2021,Clément Mouamba et son gouvernement démissionnent près de trois semaines après l'investiture du président Denis Sassou Nguesso pour un quatrième mandat[10].

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :