Poděbrady

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville de République tchèque
Cet article est une ébauche concernant une ville de République tchèque.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Poděbrady
Blason de Poděbrady
Héraldique
Drapeau de Poděbrady
Drapeau
Château des seigneurs de Poděbrady
Château des seigneurs de Poděbrady
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Central Bohemian Region.svg Bohême-Centrale
District Nymburk
Maire Ladislav Langr
Code postal 290 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 14 219 hab. (2016)
Densité 422 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 08′ 33″ Nord 15° 07′ 00″ Est / 50.1424484, 15.1166401
Altitude 185 m
Superficie 3 370 ha = 33,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Poděbrady

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Poděbrady
Liens
Site web www.mesto-podebrady.cz

Sur les autres projets Wikimedia :

Poděbrady (prononcer : /ˈpoɟɛbradɪ/) est une ville et une station thermale du district de Nymburk, dans la région de Bohême-Centrale, en République tchèque. Sa population s'élevait à 14 219 habitants en 2016[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville est issu du tchèque « pode brody » (sous le gué), marquant l'existence ancienne d'un passage sur l'Elbe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Poděbrady se trouve à 8 km au sud-est de Nymburk et à 50 km à l'est de Prague[2].

La commune est limitée par Budiměřice et Křečkov au nord, par Pátek, Choťánky et Libice nad Cidlinou à l'est, par Oseček, Pňov-Předhradí et Sokoleč au sud, et par Vrbová Lhota, Písková Lhota, Kovanice et Nymburk à l'ouest[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un château fort est érigé au XIIIe siècle par Ottokar II de Bohême. Il passe ensuite aux seigneurs de Kunštát. Le chef de guerre hussite et futur roi de Bohême, Georges de Poděbrady, y naît le .

En 1472, Poděbrady reçoit le statut de ville et un blason.

Jusqu'en 1918, la ville de Podebrad - Poděbrady (anciennement Podiebrad) fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 94 Bezirkshauptmannschaften en Bohême[4]. Un bureau de poste séparé est ouvert en 1853 à la gare[5].

En 1905, le prince allemand von Bülow, sourcier visionnaire, y décèle une source qui est forée à 97,6 mètres sous terre. C'est le début de l'activité thermale de la ville dont les eaux sont bonnes, en particulier, pour le traitement des maladies cardio-vasculaires. Quelque 15 000 patients venus prendre les eaux y séjournent annuellement.

La ville est située à proximité du Circuit d'essai de Velim.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population de la commune dans ses limites actuelles[6] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921*
4 976 5 736 6 096 6 738 7 165 7 589
1930* 1950* 1961* 1970* 1980* 1991*
8 967 12 414 13 162 13 353 13 782 13 213
2001* 2012 2013 2014 2015 2016
13 364 13 894 13 986 14 013 14 142 14 219

Administration[modifier | modifier le code]

La commune se compose de cinq quartiers :

  • Kluk
  • Poděbrady
  • Polabec
  • Přední Lhota
  • Velké Zboží

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Rudolf Fuchs (1890-1942), écrivain tchécoslovaque, né à Poděbrady et mort en exil à Londres

Sports[modifier | modifier le code]

Le Golf Club Poděbrady, créé en 1961, offre un parcours de 18 trous, long de 5 840 m.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2016.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
  5. Edwin Mueller, Handbook of Austria and Lombardy-Venetia Cancellations on the Postage Stamp Issues 1850-1864, Vienne, Heinrich Geitner, 1961.
  6. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 148-149 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).