Platì

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Platì
Platì
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Calabre Calabre 
Province Reggio de Calabre 
Code postal 89039
Code ISTAT 080060
Préfixe tel. 0964
Démographie
Population 3 780 hab. (31-12-2010[1])
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 13′ 00″ nord, 16° 03′ 00″ est
Superficie 5 000 ha = 50 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calabre

Voir sur la carte administrative de Calabre
City locator 14.svg
Platì

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Platì

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Platì

Platì est une commune italienne de la province de Reggio de Calabre dans la région Calabre en Italie.


Histoire[modifier | modifier le code]

Le fief de Platì, alors territoire composé de forêts, est fondée en 1505 lorsque le roi Ferdinand le Catholique l'attribue à Carlo Spinelli, noble napolitain déjà prince de Cariati. C'est le fils de ce-dernier, Pirro Antonio Spinelli, qui fait bâtir en 1546 les premières maisons pour bergers qui formeront ensuite le noyau du futur village de Platì.

En 1783, Platì qui compte alors 1143 habitants subie violemment les séismes de février et de mars 1783 en Calabre, qui rasent presque entièrement le village. La famille Spinelli de Cariati reste quant à elle feudataire de Platì jusqu'en 1806, date d'abolition de la féodalité.

En 1861, le brigand Ferdinando Mittiga (1826-1861), ancien officier, soulève une bande armée de près de 120 hommes avec laquelle il terrorise la région avant d'être finalement capturé et tué par des militaires.

Le 18 octobre 1951, un importante inondation dévaste une grande partie du centre de Platì et fait 18 morts. Le jour suivant, le Président italien du conseil des ministres Alcide De Gasperi se rend à Platì pour exprimer son soutien et ses condoléances à la population. Cet évènement tragique engendrera une forte émigration des habitants de Platì vers le nord de l'Italie mais aussi vers l'Australie, les États-Unis, le Canada et l'Argentine. Entre 1951 et 1971, la population de la commune chute ainsi de 6200 à 3885 habitants.

Dans les années 1970 et 1980, la 'Ndrangheta, organisation mafieuse du sud de l'Italie, s'implante fortement à Platì. Ainsi, durant ces décennies, le maire Domenico Natale Demaio ainsi que l'ex-maire Francesco Prestia sont tous les deux assassinés par la mafia (le premier lors d'une embuscade alors qu'il était en voiture et le second tué sauvagement chez lui avec sa femme). En 2006, le conseil communal de Platì est dissous pour infiltration mafieuse et la commune est depuis, mise à part de brèves interruptions, dirigé par un commissaire extraordinaire nommé directement par l'État.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1976 1978 Francesco Prestia
(assassiné par la mafia)
  Maire
1978 1985 Domenico Natale Demaio
(assassiné par la mafia)
  Maire
1985 1991 Natale Marando   Maire
1991 1993 Antonio Contarino   Commissaire extraordinaire
1993 1997 Francesco Mittiga   Maire
1997 2002 Antonio Aurelio   Maire
2002 2003 Francesco Mittiga   Maire
2003 2004 Gianfranco Ielo
Marialuisa Tripodi
  Commissaires extraordinaires
2004 2006 Francesco Mittiga   Maire
2006 2016 Commission communale   Commissaire extraordinaire
2016 2018 Rosario Sergi   Maire
2018   Francesca Iannò   Commissaire extraordinaire

Hameaux[modifier | modifier le code]

Cirella, Lauro, Senoli et Gioppo.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Ardore, Benestare, Careri, Ciminà, Oppido Mamertina, Santa Cristina d'Aspromonte, Varapodio


Notes et références[modifier | modifier le code]