Roccella Ionica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roccella Ionica
Panorama
Panorama
Noms
Nom italien Roccella Ionica ou Roccella Jonica
Nom sicilien Rucceja
Nom calabrais Rucceja
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Coat of arms of Calabria.svg Calabre 
Province Reggio de Calabre 
Maire Giuseppe Certomà
depuis 2009
Code postal 89047
Code ISTAT 080067
Code cadastral H456
Préfixe tel. 0964
Démographie
Gentilé roccellesi (ruccejoti en dialecte calabrais et sicilien)
Population 6 360 hab. (31-08-2012[1])
Densité 168 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 19′ 00″ N 16° 24′ 00″ E / 38.31667, 16.438° 19′ 00″ Nord 16° 24′ 00″ Est / 38.31667, 16.4  
Superficie 3 782 ha = 37,82 km2
Divers
Saint patron San Vittorio di Cesarea
Fête patronale 21 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calabre

Voir sur la carte administrative de Calabre
City locator 14.svg
Roccella Ionica

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Roccella Ionica

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Roccella Ionica

Roccella Ionica ou Roccella Jonica (Rucceja en dialecte calabrais de Roccella Ionica et en sicilien, Rupella en latin) est une commune italienne de la province de Reggio de Calabre dans la région Calabre en Italie.

La ville de Roccella Ionica se trouve sur la côte de la Mer Ionienne appelée Costa dei gelsomini et est probablement bâti à l'emplacement de la cité grecque d'Amphisya.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

Sprigliano[2],[3], Randacoli[3], Bosco Catalano, Canne, Cutunizza, Ferraro, Mancino, Spanò.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Caulonia, Gioiosa Ionica, Marina di Gioiosa Ionica, Martone, Nardodipace

Monuments et lieux d'intêret[modifier | modifier le code]

  • Citadelle Médiévale de Roccella. Les vestiges de la citadelles médiévales sont visitable grâce à une promenade panoramique qui, à partir du torrent Zirgone, va de la côte au promontoire sur lequel se trouve l'ancienne citadelle et aboutit à la tour de garde médiévale connu sous le nom de Torre di Pizzofalcone.
  • Château de Roccella Ionica
  • Port touristique delle Grazie
  • Théâtre du Château
  • Colonnes Melissari
  • Front de Mer de Roccella Ionica
  • Borgo Marinaro
  • Borgo Antico (la Vieille Ville)
  • Vicoli Picatari

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

  • Église Matrice de Saint Nicolas de Bari
  • Église San Nicola Ex Aleph (Saint Nicolas)
  • Église di Santa Anastasia (de Sainte Anastasie)
  • Église di San Giuseppe (de Saint Joseph)
  • Église di San Sostene (de Saint Sosthène)
  • Sanctuaire Madonna Santissima delle Grazie (Sainte Vierge des Grâces)
  • Couvent des minimi

Palais[modifier | modifier le code]

  • Palazzo Baudille
  • Palazzo Congiusta
  • Palazzo Englen
  • Palazzo Placido
  • Palazzo Rossetti
  • Palazzo Ursini
  • Palazzo Minici
  • Villa Carafa
  • Villa Alicastro
  • Villa Minici

Histoire et toponymie[modifier | modifier le code]

Roccella Ionica aurait des origines très anciennes remontants à la Grande-Grèce. En effet, la ville aurait été bâti sur l'emplacement de l'ancienne cité grecque d'Amphisya dont fait mention le poète latin Ovide.

Au Xe siècle, la ville se nomme Rupella, puis Arocella, et prend enfin sa dénomination actuelle de Roccella en ceci qu'elle est bâti sur un promontoire (une rocca en italien).

Le premier témoignage de l'existence de Roccella Ionica remonte à 1270 avec le don du Château de Roccella de San Vittorio à Gualtieri de Collepietro par Charles Ier de Sicile. C'est le premier document où le nom de la ville apparait uni à celui de son saint patron, San Vittorio di Cesarea.

Roccella subit pendant plusieurs siècles des raids sarrasins en ceci qu'elle était la seul ville de la côte Ionienne situé à proximité de la mer. Cela est d'ailleurs représenté sur le blason de la ville où l'on voit le saint patron de Roccella Ionica qui lutte contre un maure.

Du XIVe siècle au XVe siècle, la cité de Roccella Ionica fut une principauté appartenant aux comtes Ruffo de Catanzaro. En effet, le premier à gouverner Roccella fut Pietro III Ruffo en 1331. Vers la fin du XIVe siècle, Roccella fut donné en dot au beau-fils de Pietro III, Ruggero Sanseverino de Mileto. Elle repassa en suite aux mains des Ruffo qui la perdirent aux profits des comtes de Gerace avant d'être finalement récupérée en 1419 par Nicolò Ruffo. Arrivée aux mains d'Antonio Centelles par son mariage avec Enrichetta Ruffo di Calabria, Roccella lui fut enlevé par le roi Alphonse V d'Aragon en 1445 pour le punir car il s'était rebellé et la ville fut donné au sicilien Galeotto Baldaxi qui resta seigneur de Roccella jusqu'à ce qu'Antonio Centelles fut pardonné en 1462. En 1479, Roccella devint un fief de la famille Carafa et elle le resta jusqu'en 1806[4].

Feudataire de Roccella[modifier | modifier le code]

Rang Nom Début Fin Dynastie Armoiries Titre
1 Gualtieri de Collepietro 1270 1331 De Collepietro  ?
2 Pietro III Ruffo 1331 1340 Ruffo de Calabre Coa fam ITA ruffo.jpg
3 Antonio ou Antonello Ruffo 1340 1377
4 Nicolò Ruffo 1377 1434
5 Giovannella Ruffo Colonna 1434 1435
6 Enrichetta Ruffo di Calabria 1435 1441
7 Enrichetta Ruffo di Calabria et Antonio Centelles 1441 1445 Centelles Ecu losangé d'or et de gueules.svg
8 Galeotto Baldaxi 1445 1462  ?  ? Marquis de Roccella[5]
9 Antonio Centelles 1462 1479 Centelles Ecu losangé d'or et de gueules.svg
10 Jacopo Carafa 1479 1488 Carafa della Spina Carafa stemma.png Seigneur de Roccella[6]
11 Vincenzo Ier Carafa 1488 1528
12 Giovanbattista Carafa 1528 1553
13 Girolamo Carafa 1553 1574 Comte de Roccella[6]
14 Fabrizio Ier Carafa 1574 1630 Prince de Roccella[6]
15 Girolamo II Carafa 1630 1652
16 Fabrizio II Carafa 1652 1671
17 Carlo Maria Carafa Branciforte 1671 1695
18 Giulia Carafa Branciforte 1695 1707
19 Vincenzo III Carafa 1707 1728
20 Gennaro Ier Maria Carafa Cantelmo Stuart 1728 1774
21 Vincenzo IV Maria Carafa 1774 1806

Feudataire de courtoisie[6][modifier | modifier le code]

Rang Nom Début Fin Dynastie Armoiries Titre
22 Vincenzo IV Maria Carafa 1806 1814 Carafa della Spina Carafa stemma.png Prince de Roccella (courtoisie)[6]
23 Gennaro Maria Carafa 1814 1851
24 Vincenzo V Carafa 1851 1879
25 Gennaro Carafa 1879 1903
26 Luigi Carafa 1903 1913
27 Vincenzo Carafa 1913 1918
28 Gennaro Carafa 1918 1982
29 Gregorio Carafa 1982 actuel

Démographie[modifier | modifier le code]

Histogramme de l'évolution démographique


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1870 1872 Giuseppe Nanni[8],[9]   Parlementaire de l'Italie unifié
Les données manquantes sont à compléter.
1944 1946 Giuseppe Cappelleri   Député de la République italienne
1946 1949 Giuseppe Tassone   Ordre du Mérite de la République italienne
1950 1953 Giuseppe Misuraca    
1954 1956 Giuseppe Carella    
1956 1958 Vincenzo Lagana    
1958 1960 Vittorio Capocasale   Docteur (titre)
1960 1965 Luigi De Angelis   Docteur (titre)
1965 1970 Bruno Zito   Docteur (titre)
1970 1980 Giuseppe Tassone   Avocat
1980 1990 Antonio Zito   Docteur (titre)
1990 1991 Antonino Leggio   Docteur (titre)
1992 1993 Annamaria Malara   Docteur (titre)
1993 1993 Andrea Bova    
1993 1995 Domenico Bova Parti démocrate de la gauche Député de la République italienne
1995 1999 Giuseppe Certomà Parti communiste italien, Parti Démocrate Docteur (titre)
1999 2009 Sisinio Zito Parti socialiste italien Sénateur de la République italienne
2009 actuel Giuseppe Certomà Parti Démocrate Docteur (titre)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Roccella Jonica, sur calabrianostra.
  3. a et b Roccella Jonica, sur ITALIAPEDIA.
  4. Histoire de Roccella Jonica, sur le site officiel de la commune.
  5. Le Château de la Rupetta à Roccella Jonica, sur Atlante dei Beni Culturali della Calabria.
  6. a, b, c, d et e Généalogie des Carafa della Spina
  7. Liste des Maires depuis 1944.
  8. Les naissances illustres à Roccella Jonica.
  9. Les citadins illustres de Roccella Jonica.
  10. Vie de Eugenio Bova, sur le site officiel de la commune de Roccella Jonica.

Source[modifier | modifier le code]