Piscine judaïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Piscine Judaïque)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Piscine Judaïque
Portique Judaique.jpg
Portique du XVIIIe siècle à l'entrée de la cour
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
1931-1935
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
164 rue judaïque
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bordeaux
voir sur la carte de Bordeaux
Red pog.svg

La piscine Judaïque Jean Boiteux de style Art déco, est située au 164 de la rue Judaïque à Bordeaux et a été réalisée entre 1931 et 1935 par l'architecte Louis Madeline.

Présentation[modifier | modifier le code]

Adrien Marquet maire de Bordeaux de 1925 à 1944, et Jacques D'Welles architecte en chef de la ville sont à l'origine de sa construction et ce dans un vaste plan de rénovation urbaine, le plan Marquet, qui crédite Bordeaux de nombreux équipements publics d'une architecture Art-déco[1] comme la nouvelle Bourse du travail, la piscine Judaïque, le stade Lescure.

A l'entrée de la cour, un portique de l'ancienne école d'équitation, autrefois situé près du Jardin public puis déplacé en 1856 par Charles Burguet à l'occasion de la construction de la rue d'Aviau, sur cet emplacement où se trouvait la nouvelle école d'équitation. Ce monument construit par André Portier et sculpté par Claude Francin[2] est restauré sous la direction de Louis Augereau, architecte des Monuments historiques.

Au centre de la façade principale, un médaillon circulaire sculpté sur place en « béton de ciment » par Maurice Pico, représente un Neptune chevauchant un cheval marin[3].

La piscine est inscrite au titre des monuments historiques depuis le [4]. Le portique de l'ancienne école d'équitation, qui sert d'entrée à l'ensemble du complexe sportif est quant à lui inscrit depuis le [4].

En 2001, un programme de rénovation conduit par les architectes Alain Sarfati et Eric Lemarié, plaque notamment en façade un grand hall vitré et réaménage le bassin d'été[2],[5].

En 2012, lors de la 35e édition du Grand Prix Jean Boiteux, organisé par les Girondins de Bordeaux Natation, la piscine Judaïque, devient la piscine Judaïque Jean Boiteux, en l'honneur de la mémoire du champion Olympique Jean Boiteux, bordelais d'adoption, qui a côtoyé les bassins bordelais plus de 50 ans[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Coustet et Marc Saboya, Bordeaux la conquête de la modernité : architecture et urbanisme à Bordeaux et dans l'agglomération de 1920 à 2003, éditions Mollat, (ISBN 2-909351-85-8)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de la piscine
  2. a et b Robert Coustet, Le Nouveau Viographe de Bordeaux, Mollat, 2009, p. 273
  3. Coustet et Saboya 2005, p. 80-84
  4. a et b Notice no PA00083167, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Piscine Judaïque », sur cauegironde.com, (consulté le 19 septembre 2019)
  6. « La piscine Jean Boiteux », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]