Louis Madeline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Madeline
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Louis Madeline, né Marie Joseph Eugène Louis, le à Paris 7ème et mort le est un architecte français[1], élève de Henri Deglane.

Son frère Joseph Madeline (1891-1977) était architecte en chef des Houillères du Nord et du Pas-de-Calais et architecte en chef pour la reconstruction de la Moselle.

Conservateur du Grand Palais de mai 1930 à février 1949.

1er Second Grand Prix de Rome d’Architecture en 1909, il est nommé à compter du 1er mars 1928 professeur de Théorie de l’Architecture à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts en remplacement d’Auguste BLAVETTE (1850 – 1933), admis à la retraite. Louis MADELINE restera professeur de Théorie de 1928 à 1937 puis de 1944 à 1949. Croix de guerre 1914-1918 avec palme, chevalier de la Légion d'honneur (décret du 11 août 1931, ministère de l'Instruction publique, en qualité d'architecte en chef des Monuments historiques, conservateur du Grand-Palais des Champs-Élysées), officier (décret du 18 novembre 1938, ministère du Commerce, en qualité d'architecte en chef des Palais nationaux, conservateur du Grand-Palais, Exposition internationale de 1937), commandeur (décret du 5 mai 1955, ministère de l'Éducation nationale, en qualité d'architecte en chef honoraire des Bâtiments civils et Palais nationaux, 41 ans de services civils et militaires).

Marié à Paris 14è le 26 octobre 1915 avec Marguerite Marie Touchard.

Entre 1931 et 1935, Louis Madeline sera l'architecte de la piscine Judaïque de Bordeaux. Entre 1934 et 1958, il contribuera en collaboration avec Urbain Cassan et Jean Walter à la construction de la cité hospitalière de Lille.

Il fut également, entre autres, chargé après la Seconde Guerre mondiale de reconstruire le port de Toulon après sa nomination en 1946 en tant qu'architecte en chef du Var. Avec l'arrivée d'Eugène Claudius-Petit au Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, le projet fit polémique du fait de son ambition, des coûts et délais. Le ministère remplacera Louis Madeline par Jean de Mailly, un de ses anciens élèves, en 1950. L'inauguration du premier immeuble aura lieu en 1953.

Louis Madeline fut enfin chargé de la direction des travaux d'architecture pour la construction de la nouvelle faculté de médecine de Paris, rue des Saints-Pères après guerre avec Jean Walter et Paul Andrieu. Le , l'inauguration des bâtiments aura lieu en présence de Vincent Auriol, alors président de la République.

La faculté de médecine sera la couronnement de la carrière de Louis Madeline qui prendra sa retraite en 1953.

Architecte en chef des Bâtiments Civils et Palais Nationaux, Louis Madeline vivra de nombreuses années à Neuilly avec son épouse et laissera construire dans les années 1930 une villa "Sequana" (avec vue sur la Seine et agrémentée d'un parc) dans le petit village de Vétheuil situé à environ 1 heure de Paris près de Mantes-la-Jolie. Il s'éteindra en 1962 et sera enterré un temps au cimetière Vaugirard. Son épouse quittera la région parisienne pour retourner dans sa région natale en Alsace et s'éteindra alors en mai 1976 à Goxwiller. Louis et Marguerite Madeline sont enterrés ensemble à Niedernai.

Références[modifier | modifier le code]