Jardin public de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin public de Bordeaux
Image illustrative de l'article Jardin public de Bordeaux
Jardin anglais
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Bordeaux
Superficie 10 ha
Caractéristiques
Type Parc à l'anglaise
Gestion
Protection  Inscrit MH (1935)[1]
Lien Internet http://www.bordeaux.fr/
Accès et transport
Tramway (C) Jardin public
Bus (Bus) 4 5 6 15 26 29 56
Localisation
Coordonnées 44° 50′ 56″ nord, 0° 34′ 41″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Gironde

(Voir situation sur carte : Gironde)
Jardin public de Bordeaux

Géolocalisation sur la carte : Bordeaux

(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Jardin public de Bordeaux

La création du jardin public de Bordeaux est décidée en 1746 à l'initiative de l'intendant Tourny, sur un terrain occupé par « de mauvaises vignes [...] et quelques jardinages » en limite de la ville. Il est inscrit Monument historique le 8 octobre 1935[2].

Le premier jardin[modifier | modifier le code]

Rejoignant les idées des Humanistes, l'intendant Tourny veut fournir aux Bordelais un cadre agréable, propre à leur conserver une bonne santé. C'est un jardin à la française dessiné par Jacques Ange Gabriel sur 10 hectares environ. Il est centré par une pièce d'eau et formé de huit parterres le long d'une grande allée donnant une perspective. Le jardin est fermé par des grilles en fer forgé et celles d'origine subsistent entre la rue Ducau et la place Longchamp ainsi que sur la place du Champ-de-Mars.

À la Révolution, on y arrache les fleurs et les arbustes pour y mettre des pelouses, ne conservant que les grands arbres. Il sert alors de cadre aux cérémonies officielles et aux bals champêtres. Et le jardin lui-même connait une période d'abandon.

Le nouveau jardin[modifier | modifier le code]

En 1856, le conseil municipal, mené par le maire Antoine Gautier, en confie son réaménagement au paysagiste L-B Fischer, qui crée un parc à l'anglaise (style romantique) avec ses pelouses, ses allées sinueuses et sa pièce d'eau parsemée d'îles. Des passerelles (de Fischer et Escarpit) sont installées de la largeur des crinolines. Le maitre d'œuvre de l'opération est Charles Burguet, architecte de la ville de Bordeaux de 1850 à 1879, il refait la terrasse et implante un bassin, les grilles du jardin sont refondues. Des statues sont placées sur l'esplanade de Burguet : Diane (Gabies), Jeunesse et Chimère (Granet), Maxime Lalanne (un aquafortiste bordelais), Rosa Bonheur (peintre animalier) par Gaston Veuvenot Leroux et de nombreuses statues sont présentes dans le jardin (Fernand-Lafargue, Ulysse Gayon, Alexis Millardet, Carle Vernet : tous défenseurs de la vigne).

L'herboratum, les serres tropicales disparues viennent compléter cet ensemble. Le jardin botanique de Bordeaux y déménage en 1858.

Au bout de la terrasse se trouve l'hôtel de Lisleferme de l'architecte Bonfin. Il abrite l'actuel muséum d'histoire naturelle de Bordeaux.

La volonté de Tourny est de réunir la ville et les faubourgs Saint-Seurin et des Chartrons.

En 1970; sont reprises les grilles du cours de Verdun (7 500 feuilles d'or furent nécessaires aux artisans Bernard, Blot et Lorette).

Galerie[modifier | modifier le code]

Horaires[modifier | modifier le code]

Ouvert tous les jours à partir de 7h. Heures de fermeture :

  • du 1er avril au 31 mai : 20h
  • du 1er juin au 31 août : 21h
  • du 1er septembre au 31 octobre : 20h
  • du 1er novembre au 31 mars : 18h

Le parc peut être exceptionnellement fermé pendant les forts vents, par mesure de sécurité. Le parc peut être fermé en cas d'événement privé (tournages, galas...), mais peut être également ouvert le soir en cas d'événement public (le Vendredi saint selon la météo par exemple).

Entrées[modifier | modifier le code]

  • Cours de Verdun
  • Place Bardineau
  • Rue du Jardin public
  • Place du Champ-de-Mars
  • Rue d’Aviau
  • Place de Longchamps

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Prévost et Richard Zéboulon Les plus beaux jardins du sud-ouest, éditions Sud-Ouest (ISBN 2879014018)

Lien externe[modifier | modifier le code]