Piotr Barsony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Piotr Barsony
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Piotr Barsony, né le à Toulouse[1] , est un peintre, dessinateur[2], auteur de bande dessinée, graphiste, vidéaste[1] et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en architecture de l'École des beaux-arts de Paris en 1975, il enseigne l'art plastique entre 1973 et 1979[1]. Son activité artistique porte sur divers domaines : peinture, architecture, urbanisme, illustration de presse, roman, livre jeunesse, cinéma, courts métrages vidéo, composition de chansons, affiches et albums de disques.

Il crée en 1998 sa « Femme idéale » au restaurant du Palais de Tokyo.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Piotr Barsony exerce comme dessinateur de bande dessinée avec son personnage Marc Edito, journaliste mondain égocentrique parisien, initialement publié dans Pilote puis dans l'Écho des savanes dans les années 1980.

Peinture[modifier | modifier le code]

En peinture, il n'utilise pas la toile comme support mais des feuilles de polyester translucide[1]. En dessinant ou en peignant sur du polyester transparent, les deux faces de la toile sont travaillées. Le support présente un aspect rhodoïd.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le domaine cinématographique, il a participé à l'écriture du scénario du film Visiblement je vous aime de Jean-Michel Carré[3], sélectionné à Cannes en 1995.

Musique[modifier | modifier le code]

En plus de son travail avec Bumcello, il a aussi coopéré avec Arthur H pour la composition de ses chansons.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tanbou (Seuil, 2000)
  • La Chanson volée (Seuil, 2001)
  • Ça va s'arranger, 2003, éditions du Seuil
  • Papa porte une robe, (Seuil, 2004, musique de Bumcello), (co-auteur)[4],[5],[6]
  • Histoires de Joconde (JBZ & Cie, 2010)[7],[8]

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « BARSONY, Piotr », sur ledelarge.fr (consulté le 6 juillet 2015).
  2. Yves Gabay, « Quand Piort Barsony peint, les censeurs s'étranglent », sur ladepeche.fr, (consulté le 24 février 2015).
  3. « Piotr Barsony », sur imdb.com (consulté le 6 juillet 2015).
  4. «"Papa porte une robe", c'est un père qui veut élever dignement son fils», sur liberation.fr, (consulté le 24 février 2015).
  5. Mathieu Magnaudeix, « «Papa porte une robe»: un autre grand combat de la droite... », sur mediapart.fr, (consulté le 24 février 2015).
  6. Mattea Battaglia, « « Théorie du genre » : ces livres qui ont alimenté la rumeur », sur lemonde.fr, (consulté le 24 février 2015).
  7. « Histoires de Joconde de Piotr Barsony », sur lavie.fr, (consulté le 24 février 2015).
  8. Stephanie Tortorici, « Histoires de Joconde, de Piotr Barsony », sur marieclaire.fr, (consulté le 24 février 2015).
  9. Alain Granat, « Le Jewish Pop Art de Piotr Barsony », sur Jewpop, (consulté le 6 juillet 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]