Pierre Magistretti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre J. Magistretti
Pierre J. Magistretti.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Pierre J. Magistretti, né en 1952 à Milan, est un médecin et neuroscientifique italo-suisse. Il est doyen de la faculté de Biologie et Sciences de l'Environnement à l'université Université des sciences et technologies du roi Abdallah[Quand ?] à Thuwal-Djeddah, en Arabie saoudite. Il est également professeur au Brain Mind Institute de l'EPFL.

Contributions scientifiques[modifier | modifier le code]

Son groupe de recherche a notamment découvert certains des mécanismes cellulaires et moléculaires qui sous-tendent le couplage entre l'activité neuronale et la consommation d'énergie par le cerveau[1],[2].

Le travail de Pierre Magistretti et de son équipe a démontré que les astrocytes peuvent détecter l'activité synaptique et le coupler à l'importation de glucose quand et où cela est nécessaire dans le registre étroit de l'activation neuronale[3].

En 2014, son groupe a révélé un rôle clé du lactate, dérivé de la molécule glycogène, produit par les astrocytes dans le cerveau, dans la potentialisation à long terme et la consolidation de la mémoire[4].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Co-lauréat avec les Professeurs David Attwell (Londres) et Marcus Raichle (St. Louis, MO-USA) du prix International de la Fondation Ipsen pour leurs travaux dans le domaine de la neuroénergétique.
  • 2014 : Membre honoraire de l'Association chinoise de sciences physiologiques.
  • 2011 : Camillo Golgi Award, par la Fondation Golgi.
  • 2011 : Membre de l'American College of Neuropsychopharmacology (ACNP).
  • 2009 : Prix Goethe de l’académie de psychanalyse par l'Association canadienne de psychologie.
  • 2007 : Professeur au Collège de France à Paris, à la chaire internationale, pour l'année scolaire de 2007 à 2008.
  • 2003 : Membre de l'Académie suisse des sciences médicales ad personam.
  • 2002 : Reçoit la chaire Emil Kraepelin de l'Institut Max-Planck de psychiatrie à Munich.
  • 2001 : Membre de l'Academia Europeae (physiologie et médecine).
  • 2000 : Mc Donnel Visiting Scholar à l'École de médecine de l'Université de Washington.
  • 1997 : Prix Théodore-Ott de l'Académie suisse des sciences médicales. Le plus prestigieux prix suisse en neurosciences, décerné uniquement tous les 5 ans.

Publications[modifier | modifier le code]

Il a coécrit avec François Ansermet A Chacun son cerveau (2004), Neurosciences et psychanalyse (2010) et Les Énigmes du plaisir (2010) aux éditions Odile Jacob.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nik Papageorgiou, « Pierre Magistretti remporte le prix Ipsen de la plasticité neuronale », EPFL - Actualités NCCR-Synapsis,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Décrypter les rouages du cerveau », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Suzanne Parizot et Philippe Conus, « À la Rencontre de Pierre Magistretti », L'information psychiatrique, vol. me 86, no 6,‎ , p. 529–532 (ISSN 0020-0204, DOI 10.3917/inpsy.8606.0529, lire en ligne, consulté le )
  4. « Le lactate pour booster la mémoire », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]