Pierre Lefèvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Lefèvre, correspondant de guerre, couvrant la bataille de Normandie pour la BBC (Bert Hardy, , Imperial War Museum).

Pierre Lefèvre est un animateur de radio et correspondant de guerre français, actif pendant la Seconde Guerre mondiale.

Jeune comédien[1], Pierre Lefèvre est recruté par Michel Saint-Denis (Jacques Duchesne), dont il est l'élève au London Theatre Studio, pour Radio Londres. À la Libération[2], Jean Oberlé louera la « chance » d'avoir recruté Pierre Lefèvre « qui devint notre homme Protée, parlant, chantant, jouant dans tous nos programmes, faisant le régisseur, imitant les cris d'animaux, l'accent anglais, que sais-je encore »[3]. 

Le , Pierre Lefèvre est le premier à lancer « Ici Londres, les Français parlent aux Français »[4].

Pierre Lefèvre enregistre les deux couplets d'Il ne faut pas désespérer, une chanson écrite par Jean Oberlé et Maurice Van Moppès au début du mois de sur le thème d'ouverture de la Symphonie n° 5 de Ludwig van Beethoven[5].

Pierre Lefèvre succède à Yves Morvan (Jean Marin) à la direction du programme pour enfants. À partir du et pendant près de trois ans, une fois par semaine, le jeudi, il interprète Babar[3], l'éléphant de fiction créé par Cécile de Brunhoff.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Pierre Lefèvre et Michel Saint-Denis poursuivent leur collaboration, d'abord à l'Old Vic School puis, en , à l'École du centre dramatique de l'Est à Strasbourg. Il y enseigne l'improvisation et l'interprétation, avant de prendre la direction de l'École à l'arrivée d'Hubert Gignoux en jusqu'en . De à , Pierre Lefèvre enseigne le jeu masqué à l'École nationale de théâtre du Canada et à la Juilliard School de New York[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coll., La Seconde Guerre Mondiale : résistants et collabos, Paris, Chronique, coll. « Petites chroniques / Histoire » (no 24), (ISBN 978-2-366-02972-7) [lire en ligne (page consultée le 26 juin 2016)].
  2. Jean Oberlé, Jean Oberlé vous parle : souvenirs de cinq années de Londres (avec sept dessins de l'auteur), Paris, La Jeune Parque, , 315 p., in-16 (19 × 12 cm) (OCLC 461481670, notice BnF no FRBNF32492968), p. 127.
  3. a et b Anne Simonin, « L'éléphant français libre : Babar, Romain Gary et la France libre », Vingtième Siècle : revue d'histoire, no 112,‎ , p. 70-82 (DOI 10.3917/vin.112.0070, lire en ligne [html]).
  4. Jacques Pessis, Radio Londres, la guerre en direct, Paris, Albin Michel, coll. « Histoire », , 1e éd., 235 p., 23 cm (14,5 × 22,5 cm) (ISBN 2-226-25686-5 et 978-2-226-25686-7, OCLC 883655086, notice BnF no FRBNF43837832, présentation en ligne), chap. 4 (« Radio Paris ment ») [lire en ligne (page consultée le 26 juin 2016)].
  5. Jacques Plessis, op. cit. [lire en ligne (page consultée le 26 juin 2016)].
  6. « Entretien avec Pierre Lefèvre » dans Jean-Baptiste Gourmel, Michel Saint-Denis : un homme de théâtre (1897-1971) (mémoire de maîtrise d'histoire contemporaine, sous la direction de Pascal Ory et Pascale Goetschel), Paris, Université Paris I (Panthéon-Sorbonne) - Centre d'histoire sociale du XXe siècle, , p. X-XIX.

Voir aussi[modifier | modifier le code]