Pierre Cherruau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Cherruau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Genres artistiques

Pierre Cherruau, né le à Dunkerque dans le département du Nord et mort le à Bordeaux[1], est un écrivain et journaliste français, auteur de romans policiers et de romans noirs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'Institut d'études politiques de Bordeaux en 1990, Pierre Cherruau intègre le Centre de formation des journalistes de Paris en 1993. Il obtient également cette même année un diplôme d'études approfondies d'histoire contemporaine. Il part pour deux années au Nigéria où il devient pigiste pour Télérama, Le Monde et Le Nouvel Économiste. Il travaille également pour l'hebdomadaire L'Autre Afrique avant d'être en 1998 journaliste pour le Courrier international. Il se servira de cette expérience africaine dans plusieurs de ses romans.

En 1997, il publie son premier roman Nena Rastaqouère dont l'action se déroule au Nigéria. En 2000, il fait paraître Lagos 666. Pour Claude Mesplède, ce récit « très rythmé et empreint d'une certaine nostalgie (...) dresse un tableau surprenant des trafics dans le milieu du football africain (et) s'achève d'une façon brillante et totalement inattendue »[2].

En 2008 et en 2011, il publie deux romans dans la collection Le Poulpe.

Il meurt la veille de son anniversaire, le 19 août 2018 à Bordeaux en portant secours à son fils menacé de noyade[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Nouvelle[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Médias : journaliste et spécialiste de l'Afrique, Pierre Cherruau n'est plus », Le Point Afrique,‎ (lire en ligne)
  2. Dictionnaire des littératures policières, volume 1
  3. « Gironde : l'écrivain Pierre Cherruau meurt noyé en voulant sauver son fils », sur ladepeche.fr, 20 août 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]