Mois de l'histoire des Noirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mois de l'histoire des Noirs
Célébration du mois de l'histoire des Noirs dans une base de l'armée de l'air américaine.
Célébration du mois de l'histoire des Noirs dans une base de l'armée de l'air américaine.

Nom officiel Black History Month
Observé par Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Type Célébration civile
Signification Reconnaissance officielle de la Negro History Week en 1976.
Date Février (États-Unis et Canada)
Octobre (Royaume-Uni)
Célébrations Cérémonies, manifestations culturelles et éducatives.

Le mois de l'histoire des Noirs (anglais : Black History Month ou African American History Month) est une commémoration annuelle de l'histoire de la diaspora africaine inaugurée en 1976. Il est célébré en février aux États-Unis et au Canada (depuis 1995) et en octobre au Royaume-Uni (depuis 1987).

Histoire[modifier | modifier le code]

Negro History Week (1926)[modifier | modifier le code]

Cinquante ans après la promulgation du XIII° amendement de la Constitution des États-Unis abolissant l'esclavage, l'historien afro-américain Carter G. Woodson et le pasteur Jesse E. Moorland (en) fondent l'Association for the Study of African American Life and History ( (ASALH), association dédiée à la recherche sur l'histoire des Afro-Américains[1],[2]. L'ASALH, lance une initiative la Negro History Week (« semaine de l'histoire des Nègres ») la deuxième semaine de [3]. Cette semaine est choisie en raison de la coïncidence des anniversaires d'Abraham Lincoln le et de Frederick Douglass le , deux dates célébrées par les communautés noires américaines depuis la fin du XIXe siècle[4],[5].

L'objectif initial de la manifestation était de coordonner l'enseignement des Noirs américains dans les écoles primaires, les High Schools (lycées), les établissements universitaires, mais aussi la presse, les clubs de femmes, les revues savantes des États-Unis[6],[7]. La première Negro Histroy Week reçoit un accueil mitigé, même si elle est soutenue par les départements d'Éducation en Caroline du Nord, au Delaware, en Virginie-Occidentale et à Baltimore et Washington[8],[9],[10].

Selon Carter G. Woodson, l'enseignement de l'histoire des Noirs est essentiel à la survie physique et intellectuelle des Noirs dans la société[11],[12].

En 1929, le Journal of Negro History constate que tous les États avec une importante population noire ont organisé des événements liés à la semaine[13] et que des églises y participent également[14]. Des clubs d'histoire des Noirs sont également créés et certains maires en font une fête officielle[15].

Mois de l'histoire des Noirs aux États-Unis (1976)[modifier | modifier le code]

L'expansion de la semaine de l'histoire des Noirs est d'abord proposée par le leader des Black United Students de la Kent State University en [16]. La première célébration du mois de l'histoire des Noirs a ainsi lieu à l'université l'année d'après, en [17].

En 1976, dans le cadre du bicentenaire des États-Unis, le mois de l'histoire des Noirs est officiellement reconnu par le gouvernement américain. Le président Gerald Ford[18] appelle les Américains à « saisir l'opportunité d'honorer les réussites trop souvent ignorées des Américains noirs dans tous les domaines à travers notre histoire »[19].

Mois de l'histoire des Noirs en Grande Bretagne[modifier | modifier le code]

Le mois de l'histoire des Noirs est célébré pour la première fois au Royaume-Uni en 1987[20]. Cette initiative est généralement attribuée au travail du ghanéen Akyaaba Addai-Sebo et au Greater London Council[21],[22],[23],[24].

Mois de l'histoire des Noirs au Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada, le mois de l'histoire des Noirs est reconnu depuis décembre 1995, quand la députée noire Jean Augustine a fait voter une motion sur la reconnaissance des Noirs à la Chambre des communes du Canada[25],. La première célébration a eu lieu en février 1996. En février 2008, le sénateur Donald Oliver (en), le premier afro-américain élu au Sénat, a présenté une motion visant à reconnaître les contributions des Afro-américains à l'histoire et à la culture du Canada lors de la célébration du Mois de l'histoire des Noirs[26]. La motion a été votée à unanimité le . L'adoption de cette motion a complété la position parlementaire du Canada au Mois de l'histoire des Noirs[27],[28].

La Ligue des Noirs du Québec[29] issue de la Ligue des Noirs du Canada en 1969, organise des événements commémoratifs, en rappelant notamment le chemin de fer clandestin[30].

Mois de l'histoire des Noirs en Irlande[modifier | modifier le code]

La république d'Irlande est le quatrième pays à célébrer le Black History Month[31].

Mois de l'histoire des Noirs en France[modifier | modifier le code]

En France, à Bordeaux, un premier Black History Month a été organisé en par l'association Mémoires & Partages[32],[33].

Mois de l'Histoire des Noirs en Afrique[modifier | modifier le code]

En 2020, sept pays d’Afrique ont célébré le Mois de l’Histoire des Noirs / Black History Month du 1er au 29 février 2020, à l’initiative de l’afro-caribéenne Mélina Seymour à travers son ONG internationale [34] Africa Mondo, en collaboration avec des organisations de la société civile. C'est la première année durant laquelle cet évènement se déroule sur le continent africain avec l'implication de la société civile, des associations, des acteurs culturels et économiques, des chercheurs, des historiens et des autorités. La première édition en Afrique s’est tenue simultanément au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, aux Comores, en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Tchad ; mais il faut aussi noter la mobilisation de togolais et de congolais dans leur pays respectif, même si les activités n’ont pas pu si tenir. L’épicentre des activités [35] du Mois de l’Histoire des Noirs en Afrique, du 1er au 29 février 2020 était en République du Bénin, pays où est née Africa Mondo et dans lequel était basé madame Seymour pour assurer la coordination générale. Des initiatives pluridisciplinaires ont meublé quasiment quotidiennement le mois de février à Abomey-Calavi, commune hôte de cet évènement au Bénin, où plus de 500 personnes ont participé à la cérémonie d’ouverture le 1er février en présence des autorités, des têtes couronnées, des chefs religieux, des présidents d’organisations de la société civiles etc. La première édition s’est intitulée Black History Month Africa / Mois de l’Histoire des Noirs en Afrique afin de faire le lien direct avec la commémoration qui existe aux États-Unis. Néanmoins, il s’agit de raconter l’histoire de l’Afrique et de la diaspora avec un regard africain et afro-descendant à partir du continent. Parmi les critiques constructives en vue de l’amélioration des prochaines éditions sur le continent, il a été fortement recommandé de l’intitulé à compter de 2021 “Mois de l’Histoire de l’Afrique et de la Diaspora."

Critiques[modifier | modifier le code]

Après l'élection de Barak Obama, il y a eu des débats aux États-Unis sur la pertinence de ce mois commémoratif, autant du côté des Noirs que celui des Blancs[36],[37]. En particulier, Morgan Freeman a déclaré : « Je ne veux pas d'un Mois de l'Histoire des Noirs. L'Histoire des Noirs c'est l'Histoire Américaine[38],[39]. » Freeman pense que le racisme perdurera tant que les gens s'identifieront par rapport à leur couleur de peau/race[40].

Le , face au National Press Club à Washington, l'écrivain James Baldwin allait jusqu'à proposer une "Semaine de l'Histoire des Blancs", "Quand je suggère une Semaine de l'Histoire Blanche, je ne suis pas en train de proposer une parodie de la Semaine de l'Histoire Noire. Je veux dire que la vérité au sujet de ce pays est enfouie dans les mythes que les Blancs ont sur eux-mêmes.[41],[42]"

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) History com Editors, « Black History Month », sur HISTORY (consulté le 4 janvier 2020)
  2. (en-US) « Association for the Study of African American Life and History | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 4 janvier 2020)
  3. (en) « African American History Month | Description, History, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 4 janvier 2020)
  4. Nicolas Martin-Breteau, « Le Black History Month », La Vie des idées,‎ (lire en ligne, consulté le 4 janvier 2020)
  5. (en-US) « A Brief History of Black History Month », sur Time (consulté le 4 janvier 2020)
  6. (en-US) « Black History Month/Negro History Week | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 4 janvier 2020)
  7. (en-US) « Feb. 7, 1926: Carter G. Woodson Launches Negro History Week », sur Zinn Education Project (consulté le 4 janvier 2020)
  8. C.G. Woodson, "Negro History Week", Journal of Negro History, vol. 11, no. 2 (April 1926), p. 238.
  9. (en-US) « Black History Month Programming | Events | Office of Multicultural Affairs | SFASU », sur www.sfasu.edu (consulté le 4 janvier 2020)
  10. « Black History Month - African American Resource Center | CSUF », sur www.fullerton.edu (consulté le 4 janvier 2020)
  11. Woodson, "Negro History Week", p. 239.
  12. (en-US) Joe Carter • February 2 et 2017, « 5 Facts about African American History Month », sur Acton Institute PowerBlog, (consulté le 4 janvier 2020)
  13. "Negro History Week: The Fourth Year", Journal of Negro History, vol. 14, no. 2 (April 1929), p. 109.
  14. "Negro History Week: The Fourth Year", p. 110.
  15. Daryl Michael Scott, « "The Origins of Black History Month," »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 17 mars 2015) Association for the Study of African American Life and History, 2011, asalh.org/
  16. (en-US) « African American History Month - African Burial Ground National Monument (U.S. National Park Service) », sur www.nps.gov (consulté le 4 janvier 2020)
  17. Milton Wilson, « Involvement/2 Years Later: A Report On Programming In The Area Of Black Student Concerns At Kent State University, 1968-1970 », Special Collections and Archives: Milton E. Wilson, Jr. papers, 1965-1994, Kent State University (consulté le 28 septembre 2012)
  18. (en) « Why Is Black History Month Celebrated in February? », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 4 janvier 2020)
  19. (en-US) Sarah Pruitt, « The Man Behind Black History Month », sur HISTORY (consulté le 4 janvier 2020)
  20. (en-GB) « Black History 365 - Celebrating British Black History 365 days a year. », sur Black History 365 (consulté le 4 janvier 2020)
  21. (en-GB) « Black History Month UK 2019: Why is it important? », sur Evening Standard, (consulté le 4 janvier 2020)
  22. (en-GB) « Akyaaba Addai-Sebo », sur Black History 365 (consulté le 4 janvier 2020)
  23. (en-GB) Light of The World FC For Communities et Disciple-Samuel Ikechukwu Gorgewill, « The Origins of Black History - An Interview with Akyaaba Addai-Sebo », sur Black History 365 (consulté le 4 janvier 2020)
  24. (en-GB) « The History of Black History Month », sur Black History 365 (consulté le 4 janvier 2020)
  25. (en) « Black History Month in Canada | The Canadian Encyclopedia », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le 4 janvier 2020)
  26. (en-CA) « Portraits of Black Canadians », sur Black History Month (consulté le 4 janvier 2020)
  27. Canadian Heritage, « About Black History Month », sur aem, (consulté le 4 janvier 2020)
  28. « Black History in Canada | The Canadian Encyclopedia », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le 4 janvier 2020)
  29. « Accueil », sur The Black Coalition of Quebec (consulté le 4 janvier 2020)
  30. « Enseigner l’histoire des Noirs au Québec »
  31. (en) Órla Ryan, « Ireland becomes fourth country in world to celebrate Black History Month », sur TheJournal.ie (consulté le 4 janvier 2020)
  32. « Bordeaux célèbre l'histoire des Noirs avec son Black History Month », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018).
  33. « Bordeaux: Lancement du premier Black History Month en France ! », sur www.20minutes.fr (consulté le 27 novembre 2018).
  34. [1]
  35. activités
  36. (en) Lisa Vox, « How Did Black History Month begin? », sur ThoughtCo, (consulté le 4 janvier 2020)
  37. (en-US) Ernest Owens, For the Inquirer, « Cancel Black History Month | Opinion », sur https://www.inquirer.com (consulté le 4 janvier 2020)
  38. (en-US) « Morgan Freeman on Black History Month », sur Snopes.com (consulté le 4 janvier 2020)
  39. (en-US) « The Black History Month Debate is Back », sur NBC News (consulté le 4 janvier 2020)
  40. (en) « Morgan Freeman Calls Black History Month 'Ridiculous' In Throwback Video », sur HuffPost Canada, (consulté le 4 janvier 2020)
  41. (en-US) « National Press Club Luncheon Speakers: James Baldwin (Recorded Sound Research Center, Library of Congress) », sur www.loc.gov (consulté le 4 janvier 2020)
  42. (en-US) « James Baldwin at the National Press Club, December 10, 1986 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]