Pierre Audibert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Audibert, né le à Rabat, au Maroc et décédé le [1] est un journaliste, mathématicien informaticien et enseignant français. Il a enseigné à l'Université Paris-VIII, s'est spécialisé dans l'analyse combinatoire et la géométrie algorithmique et est l'auteur de divers algorithmes[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé ingénieur des Ponts-et-chaussées en 1964[3],[1].

Il participe à la création du journal « Libération », devenu journaliste, il couvre au Portugal, en 1974, la Révolution des Œillets. Il publie un livre avec Daniel Brignon, relatant ces évènements : « Portugal : les nouveaux centurions » chez Belfond. Il commence alors à s'intéresser aussi à l'écologie[2].

En 1978, il publie avec la collaboration de Danielle Rouard, l'ouvrage « Les Énergies du soleil », un panorama complet des expériences solaires à travers le monde[4],[2], dans lequel il déclare « les sciences de l’homme ne visent-elles pas uniquement à assurer définitivement la domination des hommes par quelques-uns » (Audibert 1978 :307)[5].

Il reprend ses études en mathématiques, sa première passion. Il est agrégé de maths en 1991, et s'intéresse également à l'informatique et obtient un DEA d’intelligence artificielle à l’université de Paris-VIII, avant l’obtention de son doctorat en 1998[2]. Il devient enseignant-chercheur dans cette université. On le décrit comme pédagogue, rigoureux et bienveillant, et très apprécié des étudiants qu'il a formé pendant environ 20 ans. Son approche pragmatique des mathématiques a permis à de nombreux informaticiens de découvrir, et de maîtriser, des notions complexes, généralement présentées de façon trop abstraite[2].

En 2008, il est chercheur au Laboratoire d'informatique avancée de Saint-Denis (en 2008)[3] en analyse combinatoire et géométrie algorithmique et grâce à sa maîtrise des outils informatiques, pour lesquels il crée plusieurs algorithmes (dont un appelé Propagation d'un feu de forêt[6],[7]), il sait utiliser la théorie des nombres, les symétrie et l'esthétique des surfaces algébriques des espaces non-euclidiens pour les représenter dans des images graphiques. Il écrit sur le sujet plusieurs ouvrages de références, dont « Géométrie des pavages », 2013, «  Combien ? Mathématiques appliquées à l'informatique » en 3 volumes, 2008[2], traduit en anglais sous le titre « Mathematics for Informatics and Computer Science » en 2010.

Il décède dans le nord de la France d'un accident de voiture[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

En tant que journaliste[modifier | modifier le code]

En tant que mathématicien[modifier | modifier le code]

  • Pierre Audibert (dir.), Calcul, chaos, modulo, Paris 8, (présentation en ligne) — Thèse de doctorat.
  • Pierre Audibert, Combien ? Mathématiques appliquées à l'informatique, Paris, Hermès science publications-Lavoisier, , 413 p. (ISBN 978-2-7462-2200-7, notice BnF no FRBNF41427775)
  • Pierre Audibert, Combien ? Mathématiques appliquées à l'informatique, Paris, Hermès science publications-Lavoisier, , 259 p. (ISBN 978-2-7462-2201-4, notice BnF no FRBNF41427775)
  • Pierre Audibert, Combien ? Mathématiques appliquées à l'informatique, Paris, Hermès science publications-Lavoisier, , 286 p. (ISBN 978-2-7462-2202-1, notice BnF no FRBNF41427775)
  • Pierre Audibert, Géométrie des pavages : de la conception à la réalisation sur ordinateur, Paris, Hermès science publications-Lavoisier, , 413 p. (ISBN 978-2-7462-4503-7, notice BnF no FRBNF43563163)
  • Pierre Audibert, Algorithmes et théorie des nombres : cours, exercices corrigés, avec programmes en langage C, Paris, Ellipses, coll. « Références sciences », , 432 p. (ISBN 978-2-7298-8672-1, notice BnF no FRBNF43822349)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pierre Audibert (CIV 1964) », sur Ponts.org,
  2. a b c d e f et g Bernard Victorri, ancien directeur de recherches au CNRS, « La mort du mathématicien Pierre Audibert », sur Le Monde,
  3. a et b (notice BnF no FRBNF16020795)
  4. Bruno Dethomas, « " LES ÉNERGIES DU SOLEIL ", de Pierre Audibert avec la collaboration de Danielle Rouard », Le Monde,
  5. Roland Sigg, « Le soleil en prison », dans Les sept points cardinaux : Orientations écologiques, Genève, Graduate Institute Publications, , 239-243 p. (ISBN 9782940549931, DOI 10.4000/books.iheid.3744, lire en ligne)
  6. « Langage C++ - L'héritage du C et la programmation orientée objet — Introduction », sur Editions-eni.fr
  7. « Propagation d'un feu de forêt »

Liens externes[modifier | modifier le code]