Pierre-Luc Séguillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Séguillon.
Pierre-Luc Séguillon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Pierre-Luc SéguillonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
PLSVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Pierre-Luc Séguillon, parfois surnommé par ses initiales PLS, né le à Nancy[1] et mort le à Paris, est un journaliste de télévision, de presse écrite et de radio français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Luc Séguillon est titulaire d'une licence d’arabe (Institut français de Damas – Faculté des lettres de Lyon) et d'une licence de philosophie et de théologie (Collège supérieur de théologie d'Évreux). Il est également diplômé de l’Institut des lettres orientales (université Saint-Joseph de Beyrouth)[1].

De 1970 à 1983, il est reporter, rédacteur en chef adjoint, puis rédacteur en chef de l’hebdomadaire Témoignage chrétien[1]. Militant socialiste, il a siégé au collectif de politique étrangère du Parti socialiste entre 1980 et 1983.[réf. souhaitée] De novembre 1980 à octobre 1983, il est le secrétaire national du Mouvement de la paix et vice-président du Conseil mondial de la paix[2]. En 1983, il est le directeur de la revue L'Enjeu.[réf. souhaitée]

En 1983, il rejoint TF1 pour diriger le service politique[3]. En 1984[réf. souhaitée], il anime l’émission hebdomadaire Midi presse. De 1985 à 1987[réf. souhaitée], il coanime avec Anne Sinclair l’émission Questions à domicile.

En 1987, il rejoint La Cinq pour y devenir éditorialiste et chef du service politique[4]. Jusqu'à la disparition de la chaîne en 1992, il anime plusieurs émissions dont la mensuelle La preuve par Cinq (1987-1988[réf. souhaitée]) et l'hebdomadaire Aparté (1989-1992[réf. souhaitée]). Parallèlement, de 1996 à 1997[réf. souhaitée], il anime l'émission hebdomadaire Regarde le monde sur Canal J. De 1993 à 1994[réf. souhaitée], il est éditorialiste politique quotidien sur la radio BFM et animateur de l'émission culturelle hebdomadaire Sortie de Secours sur Paris Première.

En 1994, il participe à la création de LCI, la chaîne d'information en continu du groupe TF1. Jusqu'en 2008, il est éditorialiste politique, animateur de débats et d’entretiens politiques. À partir de septembre 1996, il participe à l'émission d'interview politique dominicale Le Grand Jury avec RTL[5]. Parallèlement, de 1996 à 2002[réf. souhaitée], il préside le conseil de surveillance de l'hebdomadaire Témoignage chrétien. De 2003 à 2006[réf. souhaitée], il anime l'émission mensuelle J’ai aimé un cheval sur Équidia. À partir de 2004[réf. souhaitée], il assure une chronique politique mensuelle dans la revue L'essentiel des Relations internationales. À partir de 2008[réf. souhaitée], il anime l'émission littéraire mensuelle L'Esprit des Lettres sur la chaîne de télévision catholique KTO.

Fin , il quitte LCI, précisant que la chaîne a décidé de ne pas renouveler son contrat[6]. En 2009, il devient éditorialiste politique sur i>Télé[7].

Il meurt d'un cancer du poumon le [8]. Il est enterré dans le cimetière de la commune de Tincey-et-Pontrebeau (Haute-Saône).

Pierre Luc Séguillon était marié à Sylvie Séguillon, née Schreyer, fille de Jacques Schreyer, poète, et d'Anne Malard Schreyer, artiste peintre. Ensemble, ils ont eu quatre enfants : Gaël, Erwan, Audren et Solen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Mort du journaliste politique Pierre-Luc Séguillon », sur Gala,‎
  2. (fr) Bureau national du Mouvement de la Paix, « Pierre-Luc Séguillon, hommage à un ancien dirigeant du Mouvement de la Paix », sur mvtpaix.org,‎
  3. (fr) « Le journaliste Pierre-Luc Séguillon est mort », sur Le Monde.fr,‎
  4. (fr) « Décès du journaliste Pierre-Luc Séguillon », sur RTL,‎
  5. (fr) Pierre-Luc Seguillon, « Suite et fin... », sur blog-pl-seguillon.lci.fr,‎
  6. (fr) « La direction de LCI va se séparer de Pierre Luc Séguillon », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  7. (fr) Laure Bretton, « Mort du journaliste politique Pierre-Luc Séguillon », sur L'Express,‎
  8. (fr) « Décès de Pierre-Luc Séguillon », sur LCI,‎