Pièges (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pièges.
Pièges
Réalisation Robert Siodmak
Scénario Jacques Companéez
Ernst Neubach
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame policier
Durée 111 minutes
Sortie 1939

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pièges est un film français réalisé par Robert Siodmak, sorti en 1939.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Onze jeunes filles, danseuses de cabarets ou entraîneuses, disparaissent attirées par les petites annonces d'un tueur en série. Une journaliste aide la police dans son enquête. Les suspects forment une galerie de personnages inquiétants et de détraqués.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le scénario astucieux, à rebondissements, est cosigné par Jacques Companéez et Ernst Neubach, sous le pseudonyme d'Ernest Neuville. Le film connut un succès considérable dès sa sortie en décembre 1939, avant d'être interdit par l'occupant nazi. Certaines allusions sexuelles et la présence d'artistes juifs au générique étaient en effet alors, pour certains, indésirables. Il est ressorti en 1946. Dès 1939, le journal L'Action Française avait critiqué de façon xénophobe l'emploi d'Erich von Stroheim dans un rôle majeur.

Aux États-Unis, douze minutes furent coupées en raison du contexte érotique, comme l'indique l'ouvrage d'Hervé Dumont, Robert Siodmak, maître du film noir (1981). Cela n'empêcha pas la réalisation d'un remake américain en 1947, Des filles disparaissent (Lured), réalisé par Douglas Sirk, avec George Sanders et Lucille Ball. Cette version conserve, selon Hervé Dumont, le découpage et la musique d'origine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]