La crise est finie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La crise est finie
Réalisation Robert Siodmak
Scénario Jacques Constant
Frederick Kohner
Max Kolpé
Acteurs principaux
Sociétés de production Nero-Film AG
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie musicale
Durée 74 minutes (1 h 14)
Sortie 1934

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La crise est finie est un film français réalisé par Robert Siodmak, sorti en 1934.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une troupe théâtrale rôde en province sa nouvelle revue, Mille Jambes Nues, mais se retrouve en panne à Périgueux, victime des caprices de la vedette, Lola Garcin, puis abandonnée par le producteur. Marcel, le musicien ; Nicole, la débutante-doublure de Lola ; et Olga, une star sur le retour, prennent les choses en main. Le groupe monte à Paris dans l'espoir de s'y produire, attend tout de la capitale et le chante (« On ne voit ça qu'à Paris »). C'est pourtant la désillusion : l'argent et l'enthousiasme manquent ; la crise est générale et il faut avoir recours à diverses combines à la limite de la malhonnêteté. Grâce à Olga et à la complaisance d'une concierge qui se souvient d'elle, on peut vivre dans un théâtre vide et répéter… sans piano. M. Bernoullin, vendeur d'instruments de musique, serait prêt à en céder un si Nicole passait une soirée avec lui. Mais Marcel met le holà et Olga achète un instrument avec ses économies. Bernoullin veut se venger et la troupe est obligée de le séquestrer afin de poursuivre dans la fébrilité les répétitions de sa nouvelle revue, « La Crise est finie ! », cri de défi à la morosité ambiante. Heureusement, l'obstination et la chance paient ; le public vient en masse à la première. Marcel, Nicole et leurs amis pourront savourer leur succès.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]