Hotline Miami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hotline Miami
Image illustrative de l'article Hotline Miami

Éditeur Devolver Digital
Développeur Dennaton Games
Abstraction Games (PS3, PSVita, PS4)
Concepteur Jonatan Södeström
Dennis Wedin

Date de sortie PC

OS X

PS3, PS Vita

Linux

PS4

Android
Genre Top down shooter
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows, OS X, Linux, PlayStation 3, PlayStation 4, PlayStation Vita, Android
Langue Multilingue (dont français)

Moteur Game Maker
PhyreEngine (PS3, PSVita, PS4)

Hotline Miami est un jeu vidéo d'action 2D en vue de dessus créé par Dennaton Games, une équipe composée de Jonatan Söderström et Dennis Wedin. Le jeu est édité par Devolver Digital et est sorti le 23 octobre 2012 sur PC, puis porté ultérieurement sur OS X, Linux, PlayStation 3, PlayStation Vita, et PlayStation 4.

L'intrigue se déroule en 1989 à Miami. Un personnage inconnu, mais que les fans nomment Jacket en référence à son blouson, reçoit des appels qui lui ordonnent de commettre des crimes contre la mafia russe locale.

Le jeu mélange vue du dessus, une violence extrême, une narration surréaliste, et une ambiance visuelle et sonore qui est largement influencée par la culture des années 1980. Il a notamment été inspiré par le thriller noir américain Drive (film, 2011), réalisé par Nicolas Winding Refn, et par le documentaire Cocaine Comboys, documentaire de 2006 réalisé par Billy Corben.

Une suite, Hotline Miami 2 : Wrong Number, est sortie le 10 mars 2015 sur PC, OS X, Linux, PlayStation 3, PlayStation 4 et PlayStation Vita[1]. L'un des principaux ajouts de ce nouveau jeu est l'éditeur de niveau permettant au joueur de créer ses propres stages.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un homme, dont le vrai nom est inconnu mais que les fans surnomment Jacket (Blouson en anglais), reçoit des messages codés sur son répondeur téléphonique lui demandant implicitement de tuer certaines personnes. Pour ce faire, il utilise des masques d'animaux lui conférant des pouvoirs spéciaux (plus d'armes disponibles, plus de discrétion, plus de dégâts, etc.)

L'histoire de Hotline Miami est très riche et peut être interprétée de différentes façons, car le jeu comporte deux fins différentes.

La première fin est la fin « de base » : un des personnages secondaires, Biker, trouve 2 nettoyeurs dans les égouts, ils ne révèlent pas grand chose, et se moquent plutôt de Biker : « Tu es l’un de nos pions ? », « On a juste fait ça pour s’amuser ». Les nettoyeurs ne veulent pas en dire plus, et on a le choix entre les tuer ou pas.

La seconde fin, alternative, requiert que vous ayez récolté tout au long des différents niveaux des pièces de "puzzle", puis que vous les ayez remises dans l'ordre. Après ça, les nettoyeurs sont plus bavards : ils avouent qu’ils font partie d'un groupe secret nommé 50 Blessings (un groupuscule de patriotes américains ultra-nationalistes), et ils veulent dissoudre la coalition américano-russe par le biais de différents tueurs aux masques d'animaux.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu se joue en vue du dessus, rappelant les premiers épisodes de Grand Theft Auto. Le but des niveaux est d'éliminer toutes les cibles tout en prenant garde, car il suffit en général d'une balle ou d'un seul coup ennemi pour mourir.

Accueil[modifier | modifier le code]

Le jeu reçoit un accueil très positif avec des scores Metacritic de 85% pour les versions PC et PlayStation Vita, et 87% pour la version PlayStation 3[2].

Bande originale[modifier | modifier le code]

No Titre Artist Durée
1. Horse Steppin Sun Araw 10:10
2. Hydrogen M.O.O.N. 4:49
3. Paris M.O.O.N. 4:31
4. Crystals M.O.O.N. 4:49
5. Vengeance Perturbator 2:53
6. Deep Cover Sun Araw 8:05
7. Miami Jasper Byrne 3:19
8. Hotline Jasper Byrne 3:12
9. Knock Knock Scattle 4:04
10. Musikk per automatikk Elliott Berlin 3:05
11. Miami Disco Perturbator 4:31
12. Release M.O.O.N. 6:02
13. A New Morning Eirik Suhrke 2:28
14. Flatline Scattle 2:14
15. Silver Lights CoConuts 6:36
16. Daisuke El Huervo feat. Shelby Cinca 2:42
17. Turf El Huervo 5:04
18. Crush El Huervo 2:40
19. Electric Dreams Perturbator 4:45
20. Inner Animal Scattle 3:40
21. It's Safe Now Scattle 2:43

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hotline Miami 2 fait enfin tomber le masque », sur Indius.fr, (consulté le 27 février 2015)
  2. (en) « Hotline Miami », sur Metacritic.com (consulté le 18 juillet 2017)
  3. (en) Tom Bramwell, « Hotline Miami review - Call now to avoid disappointment. », sur Eurogamer, Gamer Network, (consulté le 26 novembre 2015)
  4. (en) Ben Reeves, « Hotline Miami - A Demented Tour Through The Mind Of A Killer », sur Game Informer, GameStop, (consulté le 26 novembre 2015)
  5. Alaric Roor (Jorkens), Test de Hotline Miami, 24 octobre 2012, Gamekult.
  6. (en) Charles Onyett, « Hotline Miami Review - 147 Crazy kills. », sur IGN, IGN Entertainment, (consulté le 26 novembre 2015)
  7. miniblob, Test de Hotline Miami (PC), 30 octobre 2012, Jeuxvideo.com.
  8. miniblob, Test de Hotline Miami (PS4), 27 juin 2013, Jeuxvideo.com.
  9. (en) Graham Smith, « Hotline Miami review », sur PC Gamer, Future US, (consulté le 26 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]