Pfalz D.XII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pfalz D.XII
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Empire allemand Pfafz Flugzeug-Werke GmbH
Rôle Avion de chasse
Premier vol
Mise en service
Nombre construits 800
Équipage
1
Motorisation
Moteur Mercedes D
Nombre 1
Type 6 cylindres en ligne refroidis par eau
Puissance unitaire 180 ch (132,4 kW)
Dimensions
Envergure 9,00 m
Longueur 6,36 m
Hauteur 2,69 m
Surface alaire 21,7 m2
Masses
Maximale 902 kg
Performances
Vitesse maximale 170 km/h
Plafond 5 640 m
Armement
Interne 2 mitrailleuses Spandau cal. 7,92 mm

Le Pfalz D.XII est un avion militaire allemand biplan de la Première Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Début 1918, l' Idflieg (Inspektion der Fliegertruppen, inspection de l’aviation) diffusa aux avionneurs allemands un rapport sur la technologie du SPAD S.VII, dont les ailes étaient d'une conception particulièrement réussie. Pfalz produisit donc plusieurs prototypes dérivés du Pfalz D.III, avec des ailes copiées de celles du SPAD S.VII. Ces prototypes aboutirent au Pfalz D.XII, équipé d’un moteur Mercedes D.IIIaü d'une puissance de 180 cv. La conception du fuselage monocoque en contreplaqué du Pfalz D.III fut conservée, mais un radiateur de type automobile fut monté à l’avant du moteur.

Le D.XII participa à la compétition de chasseurs d’Adlershof en mai/juin 1918, où il concurrenca le Fokker D.VII. Dans l’ouvrage « Fokker : Les années créatrices », A.R. Weyl écrit qu'Ernst Udet favorisa le D.XII par rapport au Fokker D.VII, et que son opinion conduisit à des commandes significatives du D.XII, malgré sa sensible infériorité par rapport au D.VII.

On peut distinguer les 200 premiers exemplaires livrés grâce à leur aileron et gouvernail de direction rectangulaires. La version suivante était dotée d’un gouvernail de direction plus grand et au profil arrondi.

Le D.XII apparu sur le front en juillet 1918, et s'il était supérieur aux Albatros D.V et Pfalz D.III, il ne reçu pas les faveurs des pilotes allemands, qui lui préféraient le Fokker D.VII. Ils lui reprochaient sa mauvaise maniabilité et la faiblesse de son train d'atterrissage. Cependant, grâce à la structure de ses ailes, le D.XII présentait d’excellentes caractéristiques de vol à grande vitesse en piqué.

Entre 750 et 800 D.XII ont été fabriqués jusqu’à l’armistice, et 175 appareils furent livrés aux alliés.

Un de ces appareils est visible au National Air and Space Museum de Washington), un autre au Museum of Flight de Seattle, un troisième au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, et un quatrième au Australian War Memorial à Canberra.

Pfalz D.XIV[modifier | modifier le code]

Pfalz produisit un dérivé du D.XII, le Pfalz D.XIV, doté d’un moteur Mercedes D.IVaü de 200 ch, plus puissant mais aussi plus lourd que celui du D.XII. Pour supporter cette puissance et ce poids accrus, le D.XIV fut équipé d’ailes plus longues et d’un stabilisateur vertical agrandi. Seuls quelques exemplaires de ce type furent construits, et aucun n’entra en service opérationnel.