LFG Roland D.I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LFG Roland D.I
Vue de l'avion.
LFG Roland D.I

Constructeur Drapeau : Empire allemand Luft-Fahrzeug-Gesellschaft
Rôle Avion de chasse
Statut Retiré du service
Motorisation
Moteur Mercedes D.III
Nombre 1
Type Moteur avec cylindres en ligne à 6 cylindres
Puissance unitaire 160
Dimensions
Envergure 8,90 m
Longueur 6,80 m
Hauteur 2,90 m
Surface alaire 23,00 m2
Masses
À vide 699 kg
Avec armement 932 kg
Performances
Vitesse de croisière 157 km/h
Vitesse maximale 180 km/h
Plafond 4 500 m
Vitesse ascensionnelle 166 m/min
Endurance 1 h 05
Armement
Interne 1 mitrailleuse Maxim 08/15 Spandau de 7,92 mm synchronisée

Le LFG Roland D.I était un avion de chasse allemand de la Première Guerre mondiale. Il a été surnommé Haifisch (requin) à cause de sa forme aérodynamique.

Conception[modifier | modifier le code]

Le LFG Roland D.I était un avion de chasse monoplace, dérivé de l'avion de reconnaissance biplace LFG Roland C.II. Il partageait la caractéristique inhabituelle de son prédécesseur, à savoir un fuselage profond qui remplissait totalement l’espace entre les deux plans de la voilure, dont le plan supérieur reposait sur le dessus du fuselage[1]. Le fuselage du D.I était toutefois beaucoup plus fin que celui du C.II, dont l'apparence lui avait valu le surnom de Walfisch (baleine). Le D.I fut donc surnommé Haifisch (requin)[1], ce qui convenait parfaitement à son allure de prédateur du ciel. Parmi les autres changements apportés à la conception, les principaux avaient trait à la voilure. Les ailes décalées du C.II laissaient place à des ailes superposées. De plus, une légère flèche leur était apportée. Enfin, les mâts en forme de I majuscule qui reliaient les deux plans du C.II étaient remplacées par des entretoises droites, d'apparence plus classique.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le prototype a fait son premier vol en juillet 1916[1] et a été accepté par le Idflieg (Inspektion der Fliegertruppen, inspection de l’aviation) pour le service opérationnel. La production a toutefois été interrompue, après la construction d'une vingtaine de machines, par un incendie survenu le à l'usine de Adlershof, qui aurait été causé par les services secrets britanniques. Lorsque la production a repris, dans la nouvelle usine de Charlottenburg, la cellule avait été améliorée, avec un empennage transformé afin de réduire la traînée[1], et l'avion était désormais désigné LFG Roland D.II.

Variantes[modifier | modifier le code]

Pfalz DI

20 avions furent construits sous licence à partir de février 1917 par Pfalz Flugzeugwerke, avec les numéros de série 1680 à 1699. Ils furent renommés Roland D.I (Pfalz).

LFG WD

Version hydravion à flotteurs catamaran. Ayant volé pour la première fois le 29 juin 1917, cet appareil fut testé à Warnemünde en juillet. Il s'est avéré qu'il avait à la fois de mauvaises caractéristiques de vol et une mauvaise visibilité vers l'avant et vers le bas. Cette dernière critique était fréquente à l'égard du D.I et de ses descendants : une visibilité obstruée par le radiateur du moteur. Des modifications ont été apportées à l’aile inférieure, avant de nouveaux essais officiels en septembre. Ceux-ci ont abouti au refus par l'État d'une commande pour la fabrication en série. Modifié encore une fois, l'unique exemplaire a terminé sa carrière à l'école de chasse pour hydravions monoplaces. Il est parfois désigné LFG W, bien que ce sigle soit également utilisé pour une version hydravion de l'Albatros C.Ia construite par LFG.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Le grand atlas de l'aviation, Éditions Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6), p. 73.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le grand atlas de l'aviation, Éditions Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6), p. 73.
  • (en) Peter Green et Owen Thetford, German Aircraft of the First World War, Putnam, (ISBN 0-85177-809-7).
  • (en) William Green et Gordon Swanborough, The Complete Book of Fighters, Salamander Books, (ISBN 1-85833-777-1).
  • (en) Michael J. H. Taylor, Jane's Encyclopedia of Aviation, Studio Editions, (ISBN 978-185170-324-1).
  • (en) World Aircraft Information Files, Bright Star Publishing.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Développement lié

Sur les autres projets Wikimedia :