Pauline Burlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burlet.
Pauline Burlet
Description de cette image, également commentée ci-après

Pauline Burlet lors du dîner des Révélations des César du cinéma en janvier 2014.

Naissance (21 ans)
Mons, Wallonie, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession actrice
Films notables La Môme
Le Passé
Séries notables Résistance

Pauline Burlet est une actrice belge, née le à Mons.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pauline Burlet démarre les cours de théâtre à l’âge de cinq ans. Elle est repérée à huit ans par Olivier Dahan qui l’engage pour incarner Édith Piaf enfant dans son film La Môme[1].

Elle enchaîne les courts métrages et c'est en 2010, sur le tournage de Deux sœurs d'Emmanuel Jespers qu’elle rencontre Patrick Ridremont qui lui propose un rôle dans son premier film Dead Man Talking. Son interprétation, lui vaut une nomination aux Magritte du cinéma en 2013 dans la catégorie meilleur espoir féminin.

En 2013, elle est à l'affiche du premier film français du réalisateur iranien Asghar Farhadi Le Passé, dans lequel elle incarne la fille de Bérénice Bejo. Ce sera la première occasion pour la jeune actrice, habillée par Dior1, de fouler le tapis rouge du Festival de Cannes lors de la présentation, en compétition officielle, du film.

Elle reçoit pour ce film, en Belgique Magritte du meilleur espoir féminin et nommée Révélation des César du cinéma en France.

En 2014, Alain Goldman, producteur de La Môme, lui offre le rôle principal de Lili dans la mini-série Résistance diffusée sur TF1 en . Son interprétation sera par ailleurs saluée par la critique[2],[3].

La même année, elle s'affronte à Jean Dujardin dans un face à face puissant, pour le réalisateur Cédric Jimenez dans "La French".

En 2015, Audrey Estrougo, lui propose le rôle de Jeanne, une toxico, qui la plonge dans l'univers carcéral des femmes, aux côtés de Sophie Marceau et Suzanne Clément dans 'La Taularde'

Pauline enchaine avec le projet de Rachid Bouchareb (réalisateur d'Indigènes) intitulé La route d'Istanbul, dans lequel elle interprète le personnage d'une jeune belge de 19 ans qui se convertit à l'Islam. Sa maman (Astrid Whettnall) incrédule, n’a pas vu venir la radicalisation de sa fille, désormais voilée et rebaptisée. Avec une amie, elle décide de partir à la lisière de l’Orient pour la ramener en Belgique.

Elle manifeste toutefois une envie profonde de passer à la réalisation[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Pauline Burlet aux Magritte du cinéma 2014.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :