Paul Moreau de Tours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un médecin image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un médecin français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paul Moreau de Tours
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Paul Moreau
Nationalité
Activité

Paul Moreau dit « de Tours », né le à Ivry-sur-Seine, où il meurt le ) est un psychiatre et criminologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hôpital de la Charité, Les Fascinées par Georges Moreau de Tours.

Paul Moreau fait ses études de médecine à Paris, où il soutient une thèse de médecine intitulée « De la contagion du suicide », à Paris en 1875, en psychopathologie sociale. Il suit l'enseignement de son père à l'Hôpital de la Salpêtrière, et consacre sa carrière à la psychopathologie, à la criminologie et, plus généralement, aux comportements « déviants » (selon les critères de l’époque). Il est reconnu surtout pour un ouvrage sur la pathologie de l’instinct sexuel : Des aberrations du sens génésique (1880), une des premières études à tenter une approche générale du sujet[1].

Élu membre titulaire de la Société médico-psychologique le , il en devient président en 1895. Il succède à Luys comme directeur de la maison de santé d’Ivry-sur-Seine, où il meurt à 64 ans.

Il est le frère du peintre Georges Moreau de Tours (1848-1901), auteur du tableau Les fascinés de la Charité représentant Jules Luys et Gérard Encausse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De la contagion du suicide (thèse, 1875)
  • De la folie jalouse[2], 1877
  • Des aberrations du sens génésique, 1: 1880, 2: 1883, 3: 1887
  • Les Excentriques : étude psychologique et anecdotique, 1894
  • Edgar Poe - Étude de psychologie morbide, Annales médico-psychologiques[3] - 1894)
  • Suicides et crimes étranges, 1899 - Réédition L'Harmattan, 2000 (ISBN 2-7384-8788-2)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Des aberrations du sens génésique de Paul Moreau de Tours », sur www.quintes-feuilles.com,‎ 3e trimestre 2016 (consulté le 15 octobre 2016)
  2. Fac similé en ligne sur Gallica
  3. Disponible en ligne sur le site de la Bibliothèque interuniversitaire de médecine et d'odontologie de l'université Paris-Descartes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]