Patrick Saussois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick Saussois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Patrick Saussois est un guitariste de jazz manouche, né le à Paris, et mort le [1] à Paris (16e).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est d'origine bretonne et basque, sa mère d'origine gitane.

La guitare de son père, guitariste amateur, le fascine et il apprend à jouer de l'instrument tout seul, avec la particularité d'être gaucher et de jouer sur une guitare pour droitier. Il écoute un peu de toutes les musiques et il est subjugué par un disque de Django Reinhardt enregistré en 1953. Il apprendra plus tard que Django jouait aussi de la guitare acoustique...

Après son BEPC, il gagne sa vie en faisant des petits boulots puis aide son père sur les marchés forains.

En 1973, il devient père d'une fille prénommée Christel.

En 1976 il joue en trio et commence à faire les bals. Il commence une carrière professionnelle en 1977 et travaille avec Gilbert Leroux et Daniel Garcia. En 1980, il rencontre Didier Roussin, avec lequel il jouera en duo pendant 9 ans, et enregistre son premier album, Si tu savais, en 1982.

Vers 1988, Patrick Saussois crée sa propre maison de disques Djaz Records.

En 1996, il crée sa formation Alma Sinti avec entre autres Jean-Yves Dubanton, Samy Daussat, Jean-Claude Bénéteau, Jean-Claude Laudat, Stan Laferrière (fils de Marc Laferrière) et Jean Cortès.

C'est aussi un ami de Jean-Luc Chevalier et de Daniel Givone, avec lesquels il a eu l'occasion plusieurs fois de jouer en concert.

Il vivait à Montrouge, où il organisait chaque année une Nuit du jazz manouche.

C'est aussi un ancien animateur sur la station de radio TSF Jazz.

En , il est victime d'un accident vasculaire cérébral[2], qui génère un syndrome d'enfermement, le laissant dans l'incapacité de poursuivre sa carrière.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Hommage à Django Reinhardt, avec l'ensemble Swing Guitar (Éric Zanzucchi, Patrick Saussois, Dominique Bourgoin, Jean-Pierre Huré), 45 tours (EP 4 titres), label ESG.
  • 1982 : Si tu savais, avec Didier Roussin.
  • 1983 : Deux guitares et un violon, avec Jo Privat.
  • 1988 : Golden Coast Blues, avec Jean-Claude Fohrenbach.
  • 1988 : Isn't It Romantic ?, avec Serge Rahoerson, Benoît Dunoyer de Sergonsac et Stan Laferrière.
  • 1991 : C'est magnifique, avec Alain Claverie, Jean-Claude Beneteau et Jean Toupance.
  • 1992 : Easy leaving', avec Georges Arvanitas.
  • 1993 : Gypsy Réunion, (participation) avec Tchavolo Schmitt et Dorado Schmitt.
  • 1996 : Alma Sinti : Les Yeux noirs.
  • 1999 : Alma Sinti : Rythmes Gitans.
  • 1999 : Where ?, en public à La Rochelle, avec le Rudy Bonin Trio.
  • 1999 : Am Ketenes : Holocauste oublié, avec Retcha Robin (chant) et Florent Maton (violon).
  • 2002 : Alma Sinti : La Roulotte.
  • 2003 : Alma Sinti : Le Chemin des forains.
  • 2005 : Swingin' American Songs, avec Bucky Pizzarelli.
  • 2006 : Alma Sinti : Nuits de Paris, avec Philippe “Doudou” Cuillerier, Dominique Vernhes, André Venturini.
  • 2010 : The Look of Love - A tribute to Burt Bacharach, avec Rhoda Scott (orgue) et Lucien Dobat (batterie), enregistré en , peu avant son accident[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]